Publicité

Photo retouchée de Kate: comment le cliché de la princesse a tourné au désastre médiatique

"Le cliché du chaos". Le palais de Kensington est sous pression après avoir diffusé à l'occasion de la fête des mères, dimanche, une photo de Kate Middleton entourée ses trois enfants. Un cliché dont les retouches visibles ont poussé les agences de presse à le retirer de leur banque d'images.

Si l'image avait pour objectif de rassurer sur la santé de la princesse, qui n'a pas été vue en public depuis Noël et a subi une opération à l'abdomen en janvier, le fait qu'elle soit retouchée a produit l'effet inverse, alimentant de plus belle les multiples spéculations autour de la santé de Kate.

Les excuses, lundi, de la princesse de Galles qui se décrit comme une "photographe amateur" qui expérimente l'édition, n'ont fait qu'ajouter de la confusion au désastre ambiant, comme en témoignent les titres et commentaires dans la presse britannique.

Le Daily Mail et le Daily Mirror décrivent ainsi "une communication désastreuse" et "chaotique" en Une de leur édition ce matin.

Question de confiance

Pour Sky News, cette image retouchée de Kate soulève de véritables questions de confiance et de transparence. "Toutes les photos qu'ils publient seront désormais minutieusement examinées", avance la chroniqueuse royale.

Peter Hunt, commentateur royal interrogé par l'AFP, estime que l'affaire est embarrassante pour le palais de Kensington car "les gens vont à présent se demander si on peut leur faire confiance et les croire" concernant la santé de la princesse.

"On dit souvent que la monarchie doit être vue pour être crue. (...) La confiance est au cœur de la relation avec les membres de la famille royale. Mais nous ne savons toujours pas ce qui a été modifié, car nous n'avons aucune trace de la photo originale", indique la BBC dans un article.

"Si les photos peuvent être modifiées numériquement, qu'est-ce qui peut encore être déformé? Le public britannique adore la famille royale, mais cette affection repose sur le fait qu'on lui dise la vérité", souligne dans le Daily Mail le chorniqueur Richard Kay.

Le palais de Kensington a effet exclu lundi de rediffuser le cliché original non modifié. Une transparence qui contraste fortement avec la communication autour de la santé du roi Charles III, atteint d'un cancer.

Couacs de communication

Car depuis l'annonce de "l'opération planifiée à l'abdomen" de Kate, la famille royale oscille entre silence et couacs de communication. Ainsi, il a d'abord été annoncé que la princesse de Galles ne reprendrait pas ses fonctions avant Pâques.

L'annonce abrupte de l'opération de la princesse, et d'une période de convalescence étonnamment longue a d'abord soulevé de nombreuses questions chez les Britanniques.

Fin février, l'inquiétude a atteint un pic, lorsque le prince William a renoncé au dernier moment à assister à une cérémonie au château de Windsor, pour "raison personnelle", selon les services royaux.

Le palais n'avait "pas voulu donner plus de détails", mais avait indiqué que "la princesse de Galles, qui se remet d'une intervention chirurgicale à l'abdomen, continue de bien se porter", selon l'agence britannique PA.

Le 5 mars, une photo de paparazzi montrant la princesse en voiture aux côtés de sa mère Carole Middleton n'a pas permis de calmer les esprits. Elle y était assez méconnaissable, cachée derrière de grandes lunettes noires. Contrairement à la photo volée publiée ce lundi, celle-ci n'avait pas été relayée par la presse britannique, pour respecter son "droit à une convalescence en privé".

Le lendemain, c'est une information pourtant diffusée par le ministère de la Défense - la participation de Kate à une parade militaire le 8 juin - qui avait jeté le trouble. Relayée par tous les médias, l'information, qui n'avait pas été confirmée par Kensington, avait rapidement disparu du site de l'armée sans plus d'explications.

"Lâchez Kate"

Dans ce contexte, les théories, aux relents parfois complotistes, concernant l'état de santé de Kate continuent d'émerger quotidiennement sur les réseaux sociaux et ce, malgré la prise de parole de la princesse sur les réseaux sociaux lundi. À tel point que certains médias britanniques tels que le Sun ou la BBC, demandent à leurs lecteurs de "lâcher Kate" ce mardi.

Quelques heures après la polémique, la princesse a été photographiée en public. Sur le cliché, qui ressemble à une photo de paparazzi, et relayé par la presse britannique, Kate Middleton apparaît sur la banquette arrière d'une voiture aux côtés de son époux le prince William.

Sa tête est tournée dans la direction opposée à l'objectif, si bien que seul un quart de son visage apparaît de quoi nourrir à nouveau les spéculations.

Article original publié sur BFMTV.com