Perséides, centrale nucléaire de Zaporijjia et exoplanète : l’actu des sciences en ultrabrèves

© NASA/JPL / Sciences et Avenir

Au sommaire des ultrabrèves du 11 août 2022 : le pic des Perséides est attendu demain, la centrale de Zaporijjia reste menacée par la guerre en Ukraine et la plus jeune des exoplanètes connues a peut-être été découverte.

L’actualité scientifique du 11 août 2022 c’est :

En espace :

  • Chaque été, notre planète croise l'essaim des Perséides constitué des débris laissés par la comète Swift-Tuttle à proximité du Soleil.

  • Ces météores deviennent lumineux lorsqu'ils entrent dans l'atmosphère de la Terre.

  • Les astronomes prévoient un maximum d'activité pour le 12 août 2022, mais l'observation sera cependant difficile à cause de la pleine Lune.

En nucléaire : .

  • La centrale de Zaporijjia, en Ukraine, a été bombardée à plusieurs reprises ce jeudi 11 août 2022.

  • La Russie et l'Ukraine, en conflit depuis février 2022, s’accusent mutuellement d’être à l'origine des frappes.

  • Le directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique doit prendre la parole ce soir auprès du Conseil de sécurité des Nations Unies.

En espace :

  • Autour de l'étoile AS 209, située dans la constellation du Serpentaire, une hypothétique planète est dissimulée dans le disque protoplanétaire.

  • Elle a pu être détectée, de manière indirecte, grâce aux observations menées par le radiotélescope ALMA, installé au Chili.

  • Sa présence pourrait être confirmée grâce au télescope spatial James Webb.

En santé :

  • Plus de 80.000 personnes sont mortes d'overdoses par opiacés en 2021, causées pour la plupart par des drogues de synthèse comme le fentanyl.

  • La même année, 1146 adolescents américains sont décédés par overdose.

  • Makayla Cox, une lycéenne américaine, avait 16 ans quand elle est morte par overdose, pensant prendre un médicament pour traiter la douleur et l'anxiété.

En nature et environnement :

  • Des reprises de feu près de Landiras (Gironde), théâtre d'un gigantesque incendie en juillet, ont ravagé à nouveau 6.000 hectares de forêts.

  • "Aucun blessé n’est à déplorer", selon la préfecture de Gironde.

  • La préfecture des Landes voisine avait annoncé que l'incendie girondin avait "progressé défavorablement pour atteindre le département".

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi