Le pastoralisme comme “arme fondamentale” pour sauver l’Espagne des incendies

La canicule qui asphyxie le sud de l’Europe a provoqué la mort de 360 personnes en Espagne, entre le 10 et le 15 juillet, selon les chiffres du ministère de la Santé. Dans ce pays de la péninsule Ibérique, les fortes chaleurs s’accompagnent d’incendies. Plus de 25 000 hectares sont déjà partis en fumée sur le territoire espagnol ces derniers jours, selon un décompte mis à jour par la presse le 18 juillet. L’Estrémadure, la Castille-et-León (où deux personnes – un pompier et un éleveur – ont perdu la vie dans des incendies), la Galice, l’Andalousie et la Catalogne sont les régions les plus menacées par les flammes.

La une du quotidien régional El Periódico Extremadura, le lundi 18 juillet 2022..
La une du quotidien régional El Periódico Extremadura, le lundi 18 juillet 2022..

Depuis le début de l’année 2022, plus de 70 000 hectares ont été engloutis par le feu en Espagne, d’après le quotidien conservateur La Razón. Le journal madrilène réfléchit, de fait, à une manière de pouvoir atténuer la propagation et la répétition des incendies. Il semble l’avoir trouvé avec le pastoralisme :

“Outre l’aide indispensable des pompiers ou des forces déployées pour éteindre [les feux], certains éleveurs et agriculteurs créent des pare-feu.”

Selon La Razón, le bétail, en se nourrissant des broussailles dans les sous-bois, “contribue indirectement à réduire le nombre d’incendies en éliminant l’herbe sèche”. Cette technique “favorise la biodiversité, permet la dispersion des semences, améliore la structure des sols et réduit l’érosion et la désertification”.

Créer de l’emploi dans les campagnes

Pour le naturaliste Jesús Garzón, interviewé par le journal El País, le pastoralisme est même “une arme absolument fondamentale, non seulement pour lutter contre les incendies, mais aussi pour produire de la nourriture et pour s’adapter au changement climatique et l’atténuer”.

À la tête d’un troupeau de 1 400 bêtes dans la sierra de Guadarrama, un massif montagneux situé entre Madrid et Ségovie, il explique également que l’investissement dans les techniques de pâturage extensif “permettrait de créer de l’emploi dans les zones rurales”, notamment à destination des jeunes travailleurs. Près d’un tiers des moins de 25 ans est au chômage en Espagne, selon Eurostat.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles