Publicité

Bande de Gaza: l'Union européenne va ouvrir un couloir aérien humanitaire via l'Égypte

Une aide urgente. L'Union européenne (UE) va ouvrir un couloir aérien pour acheminer du matériel humanitaire vers la bande de Gaza, a annoncé ce lundi 16 octobre la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

"Les Palestiniens à Gaza ont besoin d'aide humanitaire", c'est pourquoi "nous lançons un couloir humanitaire via l'Égypte", a-t-elle déclaré depuis Tirana, en Albanie.

"Les deux premiers vols vont partir cette semaine, et ils apporteront du matériel humanitaire à Gaza", a précisé la responsable européenne.

Plusieurs vols vers l'Égypte

Le pont aérien humanitaire consiste "en plusieurs vols vers l'Égypte afin d'acheminer des fournitures vitales aux organisations humanitaires présentes sur le terrain dans la bande de Gaza", détaille un communiqué de la Commission européenne.

"Les deux premiers vols auront lieu cette semaine et transporteront du matériel humanitaire de l'Unicef, notamment des abris, des médicaments et des kits d'hygiène", est-il précisé.

Le communiqué rappelle également que l'UE a triplé son aide humanitaire pour la porter à plus de 75 millions d'euros afin de soutenir les civils dans le besoin à Gaza.

Gaza coupée de l'aide humanitaire

Assiégée et bombardée par Israël, la bande de Gaza est coupée de toute aide humanitaire. "Il reste 24 heures d'eau, d'électricité et de carburant" dans l'enclave et si de l'aide n'y entre pas, les médecins n'auront plus qu'à "préparer les certificats de décès", a affirmé lundi à l'AFP Ahmed Al-Mandhari, le directeur régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le poste-frontière de Rafah, à la frontière avec l'Égypte, est resté fermé ce lundi malgré des rumeurs de "cessez-le-feu" dans le sud de Gaza. Rafah est le seul point de passage de Gaza qui ne soit pas contrôlé par Israël et représente le seul espoir pour les habitants de fuir et pour les ONG d'apporter l'aide humanitaire.

Le chef de la diplomatie égyptien Sameh Choukri a renvoyé la responsabilité de la fermeture du terminal de Rafah sur Israël qui "n'a pas donné de signal jusqu'ici".

Le poste-frontière de Rafah sous tension

Depuis le 7 octobre, un million de Palestiniens ont cherché refuge dans le sud de Gaza après qu'Israël a annoncé une offensive terrestre imminente dans le nord.

Des centaines de personnes se sont massées à la frontière avec l'Égypte, dans l'espoir d'une ouverture du point de passage de Rafah. Mais le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, dont le pays doit accueillir samedi un sommet sur la question palestinienne, a affirmé que les habitants de Gaza devraient "rester sur leur terre".

Article original publié sur BFMTV.com