"Elle ne brûlera personne": à Cagnes-sur-Mer, un retraité traque les méduses pour protéger les baigneurs

Daniel Senot, traqueur de méduses à Cagnes-sur-Mer. - BFMTV
Daniel Senot, traqueur de méduses à Cagnes-sur-Mer. - BFMTV

Depuis la mi-juin, sur nombre de plages corses et azuréennes, les Pelagia noctiluca, petites méduses violettes présentes partout en Méditerranée, arrivent par dizaines, ballottées par le ressac. À Cagnes-sur-Mer, dans les Alpes-Maritimes, Daniel Senot s'est donné une mission: traquer ces animaux, apparus il y a 600 millions d'années, pour assurer aux baigneurs un moment tranquille.

Ce Lorrain d'origine, qui passe quatre mois par an à Cagnes-sur-Mer, consulte tous les matins les cartes permettant de suivre la présence des méduses, avant de les traquer, épuisette à la main.

"Les gens peuvent nager sereinement"

"Elle ne brûlera personne, cette méduse-là. Elle est capturée maintenant donc les gens peuvent nager sereinement", sourit le retraité de 62 ans, au micro de BFMTV.

"C'est pour rendre service aux gens et moi-même être tranquille parce que j'ai déjà été brûlé par des méduses, ce n'est pas agréable du tout. J'aime pas voir les enfants ou les personnes âgées brûlés par des méduses", ajoute-t-il.

À force d'arpenter le littoral cagnois, le sexagénaire est connu des riverains. Ces derniers n'hésitent d'ailleurs pas à faire appel à lui pour les débarrasser des méduses. "J'ai appelé Daniel pour qu'il vienne sortir la méduse. Il y en a plein", confie l'un d'entre eux. "Mes enfants ont été piqués, j'étais très contente que Daniel soit là parce qu'il nous a bien aidés à les soigner", raconte une autre.

Des filets anti-méduses bientôt installés par la Ville

La réputation de Daniel est connue jusqu'à la mairie. "C'est un peu un Saint-Bernard, il prend soin des gens. L'habitude s'est créée autour de lui: quand il arrive, les gens accourent pour savoir s'ils peuvent aller se baigner, s'il y a un danger", explique Philippe Touzeau-Menoni, conseiller municipal de Cagnes-sur-Mer.

Pour pallier le problème des méduses, la Ville compte installer un système de filets permettant de protéger les baigneurs. En attendant, plusieurs sites Internet permettent de les traquer, comme www.frequence-sud.fr/carte-meduses ou meduseo.com.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles