"Je ne suis pas que ça" : comment Hugo Manos veut faire carrière sans être ramené à son couple avec Laurent Ruquier

CEDRIC PERRIN

Aujourd'hui Hugo Manos aimerait qu'on lui parle plus de sa carrière que de son couple formé avec Laurent Ruquier. A l'occasion d'un entretien pour nos confrères du Parisien, le chroniqueur de C8 a tenu à mettre les choses au clair. Alors qu'il évoque son avenir dans TPMP People, Hugo Manos compte bien devenir célèbre sans tout le temps être ramené à son compagnon : "Je ne suis pas que ça. Et il est déjà arrivé que je sois reconnu et pas lui, alors qu'il était à côté !", lâche-t-il.

Hugo Manos a également raconté la façon dont il a été recruté par C8 pour devenir chroniqueur dans Touche pas à mon poste : "J'ai reçu le coup de téléphone à 13 heures, il fallait être à 18 heures au studio, se souvient celui qui était ce jour-là sur le retour de ses vacances. À peine l'avion posé, j'ai sauté dans un taxi et suis arrivé avec mes valises sur le plateau". C'est en mai dernier, qu'il arrive dans TPMP afin de débattre sur un sujet lié à l'homophobie : "C'était naturel et spontané, j'ai dit ce que je pensais, résume-t-il. C'est important pour moi de défendre ce en quoi je crois, surtout sur un sujet qui me concerne".

Hugo Manos : "Honnêtement, je sais à ce moment-là qu'on vient aussi me chercher parce que je suis en couple avec Laurent"

Mais Hugo Manos garde tout de même les pieds sur Terre et n'est pas naïf. Au moment où il officialise sa relation avec Laurent Ruquier, Matthieu Delormeau le contacte pour intégrer TPMP People : "Honnêtement, (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Michel Drucker raconte comment il a été au chevet de Bernard Giraudeau lors de leur hospitalisation commune
Françoise Hardy "pas très en forme" : ému, Thomas Dutronc donne des nouvelles de sa mère
Disparition de Jade : des faits similaires dans le passé, troublant témoignage de Capucine Anav
Sophie Marceau : dans une robe décolletée, elle évite de peu l'accident au Festival d'Angoulême
Lola Dewaere : l'actrice très mal à l'aise sur le plateau de Vivement dimanche à l'évocation d'un film de son père