Et la montagne fleurira (France 2) : Constance Dollé révèle ce qui a été le plus difficile pour elle durant le tournage

François Lefebvre – Storia Television - FTV

Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer à ce projet ?

Constance Dollé : Ce sont avant tout les thématiques que la série développe, comme la transmission et la parentalité, avec le personnage de Sosthène (Philippe Torreton), qui est dur et sombre, mais pour lequel on a tout de même de la compassion. Le contact avec la nature, aussi, m’a beaucoup attirée. Si on ne prend pas le temps d’épouser la nature, comme elle est racontée dans le livre, la fiction passe à côté du cœur du récit. Heureusement, les scénaristes l’ont parfaitement compris.

Comment avez-vous réussi à vous glisser dans la peau de Blanche, votre personnage ?

Ce n’est pas tellement le personnage et comment je l’interprète qui importent le plus. C’est le scénario, surtout, qui est le nerf de la fiction. Si le scénario est mauvais, on n’arrivera pas à jouer. Dans cette série, le scénario est sublime. Et c’est quand même une fiction autour des femmes avant tout. La liberté accordée au personnage de Lila (Claire Duburcq), par exemple, et à son désir d’émancipation, c’est cela qui est captivant.

À lire également

Et la montagne fleurira : Découvrez le casting de la nouvelle saga historique de France 2 (PHOTOS)

On...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi