Mike Pence : des documents confidentiels retrouvés dans sa maison

(FILES) In this file photo taken on April 12, 2022 former US Vice President Mike Pence speaks at a campus lecture hosted by Young Americans for Freedom at the University of Virginia in Charlottesville, Virginia. - A lawyer for Mike Pence discovered documents marked as classified at the former US vice president's home last week and turned them over to the FBI, a top lawmaker said on January 24, 2023. Pence
RYAN M. KELLY / AFP (FILES) In this file photo taken on April 12, 2022 former US Vice President Mike Pence speaks at a campus lecture hosted by Young Americans for Freedom at the University of Virginia in Charlottesville, Virginia. - A lawyer for Mike Pence discovered documents marked as classified at the former US vice president's home last week and turned them over to the FBI, a top lawmaker said on January 24, 2023. Pence "reached out today about classified documents found at his home in Indiana," Republican House oversight committee chairman James Comer said in a statement, adding that the potential 2024 presidential hopeful had agreed to "fully cooperate" with any congressional investigation. (Photo by Ryan M. Kelly / AFP)

ETATS-UNIS - Une réelle épidémie. Après Donald Trump et Joe Biden, au tour de Mike Pence. Des documents classés confidentiels ont été retrouvés au domicile de l’ancien vice-président républicain, a annoncé mardi 24 janvier un influent élu républicain du Congrès, ajoutant à la confusion autour des archives de la Maison Blanche.

« L’ancien vice-président Mike Pence nous a informés aujourd’hui de la découverte de documents classés confidentiels dans sa maison de l’Indiana », a déclaré dans un communiqué James Comer, qui supervise l’enquête parlementaire ouverte après la découverte de dossiers de cette nature chez le président Joe Biden.

Mike Pence « est d’accord pour coopérer pleinement avec les investigations du Congrès », a ajouté l’élu qui préside la commission de supervision de l’exécutif à la Chambre des représentants. Sa « transparence contraste avec l’attitude des collaborateurs de Joe Biden à la Maison Blanche, qui continuent de faire de la rétention d’information », a-t-il assené.

Biden dans l’embarras

Aux États-Unis, une loi de 1978 oblige les présidents et vice-présidents américains à transmettre l’ensemble de leurs e-mails, lettres et autres documents de travail aux Archives nationales. Une autre loi, sur l’espionnage, interdit de conserver des documents classés confidentiels dans des lieux non autorisés et non sécurisés.

Après des fuites dans les médias, la Maison Blanche a reconnu que de tels dossiers datant de la vice-présidence de Joe Biden, de 2009 à 2017, avaient été découverts dans un de ses anciens bureaux à Washington et dans sa maison de famille de Wilmington (Delaware, est).

L’affaire est gênante parce que les démocrates ne se sont pas privés de critiquer l’ancien président républicain Donald Trump, visé par une enquête judiciaire pour avoir conservé des cartons entiers de documents à son départ de Washington en 2021.

Donald Trump prend la défense de son ancien vice-président

Pour faire taire les soupçons de partialité, le ministère de la Justice a confié le 13 janvier les enquêtes sur les dossiers de Joe Biden à un procureur spécial indépendant, comme il l’avait fait en novembre pour Donald Trump.

Lors d’une conférence de presse mardi, le sénateur républicain Lindsey Graham a appelé à « faire toute la lumière » sur cette affaire. « Ce qui était un problème politique » est désormais, selon lui, « un problème de sécurité nationale pour le pays ». Quant à Donald Trump, il s’est fendu d’un message de soutien à son ancien vice-président, avec qui il est pourtant en froid depuis deux ans.

« Mike Pence est innocent, il n’a jamais rien fait de malhonnête dans sa vie. Laissez-le tranquille », a-t-il écrit sur son réseau Truth Social.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi