Mike Pence dénonce les propos "inconscients" de Donald Trump le jour de l'assaut du Capitole

Mike Pence dénonce les propos "inconscients" de Donald Trump le jour de l'assaut du Capitole
L'ancien vice-président Mike Pence, le 19 octobre 2022 à Washington.  - CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
L'ancien vice-président Mike Pence, le 19 octobre 2022 à Washington. - CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Le 6 janvier 2021, lors de l'invasion du Capitole par des partisans de Donald Trump refusant la défaite de ce dernier à l'élection présidentielle, Mike Pence doit se barricader dans la chambre du Sénat. "Pendez Mike Pence" est d'ailleurs l'un des slogans des émeutiers.

Au moment où l'ancien vice-président est évacué, Donald Trump se fend d'un nouveau tweet: "Pence n'a pas eu le courage de faire ce qu'il devait faire pour protéger notre pays et notre constitution, en donnant aux États une chance de certifier un ensemble de faits corrigés, et non les faits frauduleux ou inexacts qu'il leur a été auparavant demandé de certifier".

"Il faut du courage pour faire respecter la loi"

Dans une interview accordée à ABC News et publiée ce lundi, l'ancien vice-président dénonce les propos "inconscients" de Donald Trump ce jour-là.

"Cela m'a mis en colère", a déclaré Mike Pence. "Les mots du président étaient inconscients et ses actions étaient inconscientes", a-t-il ajouté.

À la découverte du tweet, "je me suis tourné vers ma fille, qui se tenait à proximité et j'ai dit: 'Il ne faut pas du courage pour enfreindre la loi, il faut du courage pour faire respecter la loi' (...). Il était clair qu'il avait décidé de faire partie du problème", a affirmé l'ancien vice-président.

"Les mots du président ce jour-là lors du rassemblement (avant l'invasion) m'ont mis en danger, ainsi que ma famille et tout le monde au Capitole".

Dans la matinée du 6 janvier, Donald Trump avait donné un discours à Washington, appelant notamment Mike Pence à annuler les résultats des élections, pouvoir dont ce dernier ne dispose pas. L'ancien locataire de la Maison Blanche avait également demandé à la foule de "marcher sur le Capitole".

Duel Trump-Pence lors des midterms

Il s'agit de l'une de ses plus fortes critiques à l'égard de Donald Trump pour celui qui, durant le mandat, a été farouchement loyal à son président. Toutefois, depuis les événements du Capitole et les accusations de l'élection présidentielle volée, il l'a fustigé à plusieurs reprises. En février dernier, il a notamment publiquement dénoncé les mensonges électoraux de Donald Trump.

"Le président Trump a tort", avait-il déclaré, en référence à la fausse affirmation selon laquelle il avait le pouvoir de rejeter unilatéralement les votes du collège électoral.

Durant la campagne des midterms, Donald Trump et Mike Pence se sont parfois retrouvés dans un affrontement par procuration, soutenant des candidats opposés en Arizona, en Géorgie et dans le Wisconsin.

L'ancien président a notamment fait campagne pour une série de candidats niant eux aussi le résultat des élections de 2020, tandis que Mike Pence a tenté de détourner l'attention du parti républicain de ce thème et de l'orienter vers des politiques conservatrices plus traditionnelles.

Article original publié sur BFMTV.com