Publicité

Meghan Markle en larmes aux funérailles d'Elizabeth II : "Elle pleure sur son sort", selon un biographe royal

Britain's Meghan, Duchess of Sussex, reacts as she attends the state funeral and burial of Britain's Queen Elizabeth, in London, Britain, September 19, 2022 REUTERS/Toby Melville
Meghan Markle en larmes aux funérailles d'Elizabeth II : "Elle pleure sur son sort", selon un biographe royal. (REUTERS/Toby Melville)

Les larmes versées par Meghan Markle à l'occasion des funérailles de la reine d'Angleterre n'ont visiblement pas ému ses détracteurs. Vivement critiquée par un biographe royal qui s'en est régulièrement pris à elle, la duchesse du Sussex a reçu un soutien massif de la part des internautes, qui dénoncent un harcèlement semblable à celui vécu par Lady Di il y a 25 ans.

Les comparaisons ont toujours été nombreuses entre Lady Di et Meghan Markle. Pourtant, les deux femmes n'ont pas grand-chose en commun, si ce n'est qu'elles se sont retrouvées au coeur de la famille royale britannique sans vraiment l'avoir prévu, ainsi que l'amour sans mesure qu'elles ont porté au prince Harry. Et pourtant, les soutiens de la duchesse du Sussex pointent du doigt des traitements similaires entre cette dernière, et celui que Diana Spencer avait subi après son divorce avec le prince Charles.

Les "larmes de crocodile" de Meghan Markle

La reine Elizabeth II s'est éteinte le 8 septembre 2022 et l'Angleterre vient tout juste de sortir de sa longue période de deuil en hommage à la souveraine. Les cérémonies se sont succédé pendant 12 jours pour se terminer ce lundi 19 septembre par les funérailles et l'inhumation de la reine : des moments lourds en émotion pour tous les membres de la famille royale britannique, de George et Charlotte, présents pour l'occasion, à Meghan Markle, qui avait pourtant la réputation de ne pas être très proche de Sa Majesté.

Vidéo. Meghan Markle en larmes aux funérailles d'Elizabeth II, la duchesse submergée par l'émotion

Il faut dire que depuis le tristement célèbre "Megxit", le prince Harry et son épouse ont pris leurs distances de la famille royale : ils ne sont plus considérés comme des membres actifs de la monarchie, et de nombreuses rumeurs affirment qu'ils étaient même en conflit avec le reste de leurs proches. Pourtant, Harry a toujours été très proche de sa grand-mère, à qui il a rendu un hommage émouvant. Et lors des funérailles, Meghan Markle a essuyé ses larmes à plusieurs reprises, sous l'oeil attentif des photographes.

Mais pour le biographe royal Tom Bower, interrogé par GB News, ce n'est pas par tristesse que la duchesse du Sussex a versé des larmes durant la cérémonie. "Elle pleurait sur son propre sort", affirme celui-ci, évoquant des larmes de crocodile et une femme plus à même de s'apitoyer sur son propre sort que sur le décès de la grand-mère de son époux.

Meghan Markle, "bonne actrice" selon Stéphane Bern

Dans des propos très durs, l'homme affirme "Est-ce qu'elle était émue ? Je veux dire, a-t-elle vraiment essuyé une larme ou était-ce une astuce d'actrice hollywoodienne pour faire croire qu'elle pleurait ? Si elle pleurait à ce moment, je pense que c'était sur son propre sort, et non pas pour la Reine." Son avis est visiblement partagé par Stéphane Bern, qui a affirmé à Madame Figaro : "On retient l'émotion de Meghan Markle, quand même, et sa petite larme. Maintenant, peut-être est-elle aussi une très bonne actrice."

Bref, nombreuses sont les voix qui remettent en cause la sincérité de Meghan Markle, ce qui est loin d'être surprenant, compte tenu du traitement auquel elle a eu droit au cours de ces dernières années. La question qui se pose désormais est la suivante : pourquoi la duchesse du Sussex devrait-elle s'apitoyer sur son sort ? Elle et son époux ont fait le choix réfléchi de s'éloigner de la famille royale, en dépit des critiques. Un choix qui semble leur permettre de s'épanouir loin des tabloïds britanniques, puisqu'ils se sont affichés plus complices que jamais lors des cérémonies en hommage à la reine, bien décidés à se soutenir coûte que coûte.

Les soutiens de Meghan dénoncent une forme de harcèlement

Les détracteurs de la famille royale ont très vite réagi à ces nouvelles critiques à l'encontre de Meghan Markle, rappelant que cette dernière avait été prise pour cible dès le début de sa relation avec le prince Harry. Critiquée pour son statut de femme divorcée et de roturière, pour ses origines afro-américaines, pour son féminisme ou encore pour son manque de respect envers le protocole, l'épouse du prince Harry est toujours pointée du doigt comme la méchante, celle qui a éloigné le jeune prince de son titre et de sa famille.

Résultat : plusieurs personnes ont pris sa défense, à commencer par la baronne Meral Hussein Ece, membre libéral-démocrate britannique de la Chambre des lords qui n'a pas hésité à affirmer : "La princesse Diana a été calomniée et harcelée jusqu'à sa mort, reflétant exactement ce qui arrive maintenant à Meghan Markle. Cet abus ignoble doit cesser." Un avis partagé par Nazir Afzal, procureur en chef du procureur du Crown Prosecution Service pour le nord-ouest de l'Angleterre, qui estime que "Tom Bowers aurait pu prendre un 'moment de réflexion silencieuse' au lieu de continuer à harceler Meghan et Harry."

Meghan Markle et Lady Di, plus semblables qu'on ne le croit ?

Forcément, cette situation de harcèlement a créé un nouveau point de comparaison entre la duchesse de Sussex et la belle-mère qu'elle n'a jamais connue. Le prince Harry a toujours été très honnête sur les raisons qui l'ont poussé à quitter la famille royale britannique et l'Angleterre : sa santé mentale ne supportait plus la pression des tabloïds, qu'il juge comme responsables de la mort de sa mère, Diana Spencer. "Vous savez tous comme la presse britannique peut être", avait-il confié à James Corden dans son "Late Late Show". "Cela détruisait ma santé mentale, c'était toxique. Alors j'ai fait tout ce que n'importe quel mari et n'importe quel père aurait fait."

Sa seule volonté était de protéger son épouse et leurs enfants, Archie et Lilibet, terrifié à l'idée qu'ils puissent subir le même destin tragique que sa propre mère. D'ailleurs, dès la fin du deuil officiel de la reine Elizabeth II et des funérailles, le prince Harry et son épouse ont d'ores et déjà quitté la Grande-Bretagne, en direction des Etats-Unis. Séparés depuis deux semaines de leurs enfants, ils n'ont désormais qu'une hâte : les retrouver au plus vite.

Vidéo. Prince Harry et Meghan Markle déjà partis : ils ont quitté le Royaume-Uni pour retrouver Archie et Lilibet !

A lire aussi

>> Hommages à Elizabeth II : le prince Harry et Meghan Markle main dans la main, ont-ils brisé le protocole ?

>> "Meghan Markle, enceinte ?" : Et si on arrêtait de spéculer sur les grossesses des autres ?

>> Mort d'Elizabeth II : George et Charlotte aux funérailles, comment Kate Middleton protège ses enfants