Maybelle Blair, star du baseball américain, fait son coming out à 95 ans

La star du baseball américain Maybelle Blair a fait son coming out à l'âge de 95 ans. Elle avait été l'une des sources d'inspiration du film "A League of their Own".

LGBTQ+ - “Je me suis cachée pendant 75, 85 ans et c’est en fait la première fois que je fais mon coming out”. C’est à l’âge de 95 ans que la star du baseball américain Maybelle Blair a rendu public son homosexualité, alors qu’elle s’exprimait après une projection de la nouvelle série d’Amazon Prime A League of Their Own.

Maybelle Blair a été l’une des joueuses de la All-American Girls Professional Baseball League, ligue professionnelle de baseball féminin qui a existé de 1943 à 1954 aux États-Unis et qui a inspiré le film A League of Their Own, intitulé “Une équipe hors du commun” en français. Maybelle Blair avait elle-même inspiré le personnage de Mae Mordabito, joué par Madonna.

Sorti en 1992, ce film vient d’être adapté en série par la plateforme Amazon Prime. “Je pense que c’est une excellente occasion pour ces jeunes joueuses de se rendre compte qu’elles ne sont pas seules, et qu’elles n’ont pas à se cacher”, a souligné Maybelle Blair lors de l’avant-première le 16 juin dernier.

“Je pensais que j’étais la seule au monde”

“A notre époque, on n’osait pas dire à sa famille ou laisser entendre à qui que ce soit que l’on était gay. C’était la chose la plus terrible au monde”, a raconté l’ancienne star du baseball américain au public, se confiant sur son expérience en tant qu’adolescente lesbienne dans les années 1940.

“Je pensais que j’étais la seule au monde [...]. J’ai déjà pensé ‘Oh mon dieu Maybelle, qu’est-ce qui ne va pas chez toi?’ parce que j’avais eu un crush sur cette fille au lycée”, a-t-elle poursuivi, comme le rapporte le média américain Them.

Un “regard plus profond sur les questions de sexualité”

Disponible dès le 12 août prochain sur Amazon Prime, l’adaptation en série de A League of Their Own devrait être complétée d’ “un regard plus profond sur les questions de race et de sexualité”, souligne le communiqué de presse de la série.

En 1992 déjà, le film avait marqué la communauté lesbienne, en prônant une émancipation des femmes et en mettant en scène des icônes queer, à l’image de Geena Davis, actrice un an plus tôt dans le film Thelma & Louise. “C’est drôle, dans League of Our Own, mon personnage était, je crois, gay [...]. J’avais dit ‘Pen [Penny Marshall, réalisatrice du film], as-tu lu le script?[...]’ Il y a un petit sous-entendu”, avait également appuyé en ce sens l’actrice, et par ailleurs ouvertement lesbienne, Rosie O’Donnell mi-2021, dans le podcast “Everything Iconic with Danny Pellegrino”.

30 ans plus tard, l’adaptation en série offre, elle, plus que de simples sous-entendus aux spectateurs et dévoilera les romances queers de ses joueuses de baseball. “C’est aussi une vraie histoire queer. Je sais que ça peut paraître fou d’imaginer que des femmes jouant au baseball professionnel aient pu être homosexuelles, mais c’est le cas et cela ne faisait pas partie du film”, avait tenu à rappeler Abbi Jacobson, co-créatrice de la série, sur le plateau de “The Drew Barrymore Show” en mai 2021.

A voir également sur Le HuffPost: “Qui est Karine Jean-Pierre, première femme noire et lesbienne à parler au nom d’un président américain?”

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

VIDÉO - Sur TikTok, le professeur de physique qui aide ses élèves à accepter leur homosexualité

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles