Marrakech du rire 2022 : les conditions strictes fixées aux humoristes, attention aux blagues interdites !

Le Marrakech du rire est de retour ce mardi 19 juillet 2022 sur M6 pour fêter ses 10 ans. Pour l'occasion, Jamel Debbouze, qui a récemment donné son avis sur un éventuel retour de la série H, a encore une fois réuni la crème des humoristes sur cette scène devenue mythique.

On retrouvera notamment, Michaël Youn, Jarry, Jeff Panacloc, Ahmed Sylla, Kad Merad, Camille Lellouche, Caroline Vigneaux, Booder, Nawell Madani, Maxime Gasteuil, Waly Dia, Paul Mirabel, Fatsah Bouyahmed, Kev Adams, qui a démenti les rumeurs de couple avec Diane Leyre, Redouanne Harjane, Wahid Bouzidi ou encore Elie Semoun.

"Pas de sexe, pas d'allusion à Dieu"

Ce dernier a accordé une interview à TV Mag, peu de temps après son passage au Maroc, et a révélé les sujets que le mari de Mélissa Theuriau interdisait d'aborder aux humoristes. Lorsqu'on lui a demandé s'il considérait qu'on ne "peut plus rire de tout", il a répondu sans langue de bois : "Non, mais je reviens du Marrakech du rire et on doit faire attention à ce que l'on dit devant le public marocain : pas de sexe, pas d'allusion à Dieu. C'est à l'image de la société actuelle. Combien d'artistes ont été censurés ou obligés de s'excuser comme Norman, accusé de racisme, ou Arthus, éjecté de TikTok après une blague sur le handicap. Je me dis aussi qu'on ne pourrait plus faire la moitié des Petites annonces !".

L'humoriste a ensuite déclaré son amour au...

Lire la suite


À lire aussi

Marrakech du Rire 2019 : fails sur scène, dossier sur Jamel... Les humoristes se confient (Itw)
Déconfinement : les 3 conditions strictes à respecter pour l'envisager selon le Conseil scientifique
La réouverture des boîtes de nuit confirmée pour cet été 2021... avec des conditions strictes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles