Marcio Freire, légende du surf, se tue à Nazaré

Le spot de surf de Nazaré, au Portugal, est célèbre dans le monde entier pour ses vagues gigantesques. C’est là qu’est mort Marcio Freire, légende brésilienne du surf, le premier accident fatal à survenir en ce lieu (photo d’illustration prise en février 2022).
PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP Le spot de surf de Nazaré, au Portugal, est célèbre dans le monde entier pour ses vagues gigantesques. C’est là qu’est mort Marcio Freire, légende brésilienne du surf, le premier accident fatal à survenir en ce lieu (photo d’illustration prise en février 2022).

SPORTS EXTRÊMES - C’est un lieu connu pour ses vagues démesurées, et désormais aussi pour avoir vu disparaître une référence mondiale. Le légendaire surfeur brésilien Marcio Freire est mort ce jeudi 5 janvier à Nazaré, dans le centre du Portugal, devenant la première victime de ce spot célèbre et suscitant les condoléances d’autres professionnels.

« Un homme de 47 ans, de nationalité brésilienne, est décédé cet après-midi après avoir fait une chute en pratiquant le surf tracté à Praia do Norte », a indiqué l’Autorité maritime nationale portugaise dans un communiqué. « Les sauveteurs ont constaté que la victime était en arrêt cardio-respiratoire, commençant immédiatement les manœuvres de réanimation sur le sable (...). Après plusieurs tentatives, il n’a pas été possible d’inverser la situation. »

Selon des sources locales interrogées par l’AFP, la victime est Marcio Freire, l’un des vétérans du surf XXL. Un homme qui a vécu une vingtaine d’années dans l’archipel américain d’Hawaï, Mecque du surf international.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

D’après ces mêmes sources, jeudi, les conditions de la mer n’étaient pas particulièrement dangereuses.

« Plus qu’une idole »

Plusieurs professionnels du monde entier, également présents à Nazaré jeudi, ont rendu hommage à Freire. « Aujourd’hui, nous avons perdu l’un des nôtres », a écrit sur Instagram le spécialiste du surf de grosses vagues Nic von Rupp. « J’ai toujours eu beaucoup de respect pour Marcio. (...) Aujourd’hui je l’ai vu surfer toute la journée à Nazaré avec un énorme sourire. C’est avec cet énorme sourire que je me souviendrai de lui ».

Sur Instagram, le surfeur spécialiste des grosses vagues Nic von Rupp a rendu hommage à son confrère Marcio Freire.
Capture d’écran Instagram Sur Instagram, le surfeur spécialiste des grosses vagues Nic von Rupp a rendu hommage à son confrère Marcio Freire.

Également sur Instagram et depuis Nazaré, le surfeur Thiago Jacare, compatriote de Freire, a rendu hommage à son ami qui était selon lui « plus qu’une idole » et un « véritable héros ».

Comme le relatent nos confrères de Ouest France, Marcio Freire n’était pourtant pas le plus connu des surfeurs, et son nom parlait davantage aux connaisseurs du milieu. Resté éloigné du circuit professionnel et des compétitions officielles, il s’était fait une spécialité des vagues géantes en compagnie de deux compatriotes, Danilo Couto et Yuri Soledade, avec qui il formait le trio « Mad Dogs ». Les trois acolytes auront notamment été les premiers à affronter le terrible spot « Jaws », à Hawaii, en « stand-up paddle » (du surf avec une pagaie).

Vous ne pouvez pas visionner ce contenu car :

  • Vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers en vous abonnant. Vous ne pourrez donc pas lire nos vidéos qui ont besoin de cookies tiers pour fonctionner.

  • Vous utilisez un bloqueur de publicité. Nous vous conseillons de le désactiver afin d’accéder à nos vidéos.

Si vous n'êtes dans aucun de ces deux cas, contactez-nous à aide@huffingtonpost.fr.

Une curiosité géologique et une technique controversée

La technique controversée du surf tracté consiste à permettre au pratiquant d’accéder à des vagues particulièrement grosses en l’y emmenant à l’aide d’un engin motorisé (un jet-ski ou un hélicoptère en fonction des cas) alors que les surfeurs ne pourraient pas approcher de façon habituelle en ramant à la main.

Chaque hiver, la Praia do Norte est prise d’assaut par de nombreux surfeurs. Cette plage offre des conditions exceptionnelles pour surfer des vagues géantes en raison du phénomène géologique dénommé le « canyon de Nazaré » : une faille au fond de la mer de 170 kilomètres de long et 5 de profondeur dans laquelle la houle de l’océan Atlantique s’engouffre avant d’être propulsée vers la surface en atteignant le littoral.

C’est là que l’Allemand Sebastian Steudtner a établi le record mondial de la plus grosse vague jamais surfée, pour une déferlante de 86 pieds (26,2 mètres), chevauchée le 29 octobre 2020. Mais si plusieurs accidents y ont eu lieu depuis que l’Américain Garett McNamara l’a fait découvrir à la communauté des surfeurs de vagues géantes au début des années 2010, aucun n’avait été fatal jusqu’à jeudi.

À voir également sur le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi