Même les activistes du climat prennent du bon temps : leurs pistes pour aller mieux

Dessin de Cost paru dans Le Soir, Bruxelles

“La peur est paralysante, y compris celle du changement climatique, amorce Die Zeit. En cette période de “crises simultanées”, avec la pandémie de Covid-19 puis la guerre en Ukraine, les militants écologistes désespèrent de voir la crise climatique reléguée au second plan. Ils ont donc besoin de “stratégies solides” pour reprendre du poil de la bête.

Clara Mayer, étudiante en médecine de 21 ans et membre de Fridays for Future, à Berlin, explique par exemple à l’hebdomadaire allemand qu’elle trouve le réconfort dans les loisirs créatifs : “Parfois je n’ai qu’une envie : me poser pour bricoler.”

Le salut dans la créativité ?

Elle remarque que son hobby a récemment “pris une toute nouvelle dimension” : “J’ai fabriqué pour un ami un calendrier de l’Avent en forme de salon miniature rempli de décorations de Noël. Ça m’a pris des jours entiers

Dans la même veine, Aimée van Baalen a choisi le dessin et la peinture comme refuge. La jeune femme de 22 ans, d’abord tatoueuse puis “militante à plein temps”, extériorise sur ses toiles ce qui la perturbe :

“Avec la guerre en Ukraine, tous les phénomènes météorologiques extrêmes de l’été dernier, les récoltes désastreuses, les pénuries d’eau, […] j’ai du mal à décrocher. Mais quand je laisse s’exprimer ma créativité, j’arrive à me vider un peu la tête.”

S’aérer le corps et l’esprit

“Il n’y a qu’en haut de la cime des arbres que je me sens vraiment libre”, explique quant à elle Cécile Lecomte, Française de 40 ans engagée contre le nucléaire et le charbon. Malgré son handicap – elle est atteinte de polyarthrite –, c’est en grimpant que l’activiste parvient à s’évader.

Quant à Jakob Blasel, écologiste de 21 ans, son échappatoire est la course à pied : cet étudiant en droit – qui s’est présenté sur une liste du parti Alliance 90/Les Verts lors des élections fédérales allemandes de 2021 – aime “courir seul sur de longues distances” pour se vider l’esprit. (Honnête, il reconnaît aussi passer du temps à “regarder simplement des vidéos divertissantes sur TikTok”.)

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :