Météo-France s’attend au Nouvel An le plus chaud jamais observé

Le thermomètre va dégringoler dans les prochains jours, passant en dessous des normales de saison. Pour autant, il n’est pas dit que Météo France parle de « vague de froid » (photo d’illustration).

L’année 2022 est la plus chaude jamais enregistrée en France et devrait se clôturer par le Nouvel An le plus doux depuis 1947.

MÉTÉO - Pic de douceur attendu pour le Nouvel An. L’année 2022 n’a cessé de battre des records de chaleur, et ce n’est pas terminé. Alors que la première quinzaine de décembre a été marquée par un froid « glacial », sans pour autant battre des records négatifs, depuis lundi 19 décembre, les températures dépassent allègrement les normales de saison. Noël notamment a été exceptionnellement doux.

Et les températures le jour de la Saint-Sylvestrepourraient bien être « encore plus douces qu’à Noël », annonce le prévisionniste de l’agence météo Tristan Amm, dans le quotidien Ouest France. Les températures particulièrement élevées ces derniers jours vont continuer de grimper d’ici au week-end du Nouvel An. Ce samedi 31 décembre, Météo France prévoit ainsi jusqu’à 16 °C sur la moitié nord du pays et jusqu’à 20 °C sur la moitié sud.

Près de 8°C de plus que les normales de saison ?

14 °C sont par exemple attendus à Lille, 15 °C à Paris, et même 19 °C à Biarritz. Des records de chaleur pourraient même être battus localement, tout comme à l’échelle nationale, comme l’indique le météorologue de Météo France, François Jobard, dans le tweet ci-dessous. Avec ces records, cette Saint-Sylvestre devrait ainsi être la plus douce jamais observée depuis les archives de Météo France débutant en 1947.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La Chaîne Météo prévoit de son côté que les températures grimperont +7,5 °C au-dessus de la moyenne ce week-end. Avec ce pic de douceur, le Nouvel an de cette année pourrait faire partie des plus chauds enregistrés en France.

Ce dernier jour de l’année 2022 devrait trôner dans le top 5 des journées les plus chaudes de décembre, indique MétéoFrance. Sans pour autant dépasser la plus chaude jamais enregistrée, le 16 décembre 1989 avec une température moyenne de 14,7 °C.

Sur Twitter, plusieurs météorologues font remarquer qu’il s’agit d’un symbole inquiétant, représentatif de cette année exceptionnelle. « L’année 2022, la plus chaude jamais observée en France, devrait se terminer par la Saint Sylvestre la plus douce jamais observée » résume Gaétan Heymes, météorologue chez Météo France.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le deuxième Noël le plus chaud jamais enregistré

L’année 2022 est en effet la plus chaude jamais enregistrée en France. « En 2022, tous les mois de l’année ont été plus chauds que la normale, à l’exception des mois de janvier et d’avril » note Météo France dans son bilan annuel.

On se souvient bien entendu des vagues de chaleur et des canicules exceptionnelles de cet été, mais aussi plus récemment, d’un Noël historiquement doux. Ce dimanche 25 décembre, l’indicateur thermique à l’échelle nationale a grimpé à 11,3 °C, soit une anomalie de +5,5 °C par rapport à la normale. Ce qui fait de Noël 2022 le second le plus doux, juste derrière 1997.

Il a par exemple fait 21,2 °C à Biarritz, soit 9 degrés de plus que la normale, ou encore 15,4 °C à Strasbourg, soit 10 degrés de plus de la normale. À Clermont-Ferrand, les températures sont montées 12 degrés au-dessus de la normale, pour atteindre 20,3 °C.

Ces pics de chaleur de plus en plus fréquents et élevés sont liés au changement climatique. Et les effets en sont chaque année un peu plus visibles : la moitié des pistes de ski française sont actuellement fermées à cause de la pluie et des températures trop douces. En guise de conclusion de son bilan de l’année 2022, Météo France pose d’ailleurs ce constat inquiétant : « Très chaude dans le climat actuel, l’année 2022 deviendra ’normale’ au milieu du XXIe siècle ».

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

À lire aussi :

En 2022, ces pénuries alimentaires ont vidé nos rayons de supermarchés et ça ne devrait pas s’arranger

Face au manque de neige, « les stations de ski de moyenne altitude sont amenées à disparaître »

VIDÉO - Valérie Masson-Delmotte (climatologue) : "Est-ce qu’il faut se préparer au pire ? On déjà dans une situation qui est grave et qui va s’aggraver"