Lula, les chefs du Congrès et de la Cour suprême condamnent "les actes terroristes" de Brasilia

Lula au lendemain des troubles de Brasilia, le 9 janvier 2023.  - Carl de Souza
Lula au lendemain des troubles de Brasilia, le 9 janvier 2023. - Carl de Souza

Le président brésilien Lula, les chefs du Congrès et de la Cour suprême ont condamné lundi "les actes terroristes" - désignant l'envahissement du palais présidentiel, des locaux du Parlement et de la troisième institution survenu à Brasilia la veille - dans une déclaration commune "en défense de la démocratie" publiée sur le compte Twitter du chef de l'Etat.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Plus de 300 personnes interpellées

"Les Pouvoirs de la République, garants de la démocratie et de la Constitution de 1988 rejettent les actes terroristes, de vandalisme, criminels et putschistes qui se sont produits hier à Brasilia", dit la déclaration signée par Lula et les présidents du Sénat, de la Chambre des députés et de la Cour suprême, au lendemain des assauts simultanés de bolsonaristes contre les bâtiments de ces institutions.

Les forces de l'ordre ont repris le contrôle des lieux de pouvoir visés au bout de quelques heures. Plus de 300 personnes ont été interpellées et le parquet général a demandé l'ouverture immédiate d'investigations pour établir "la responsabilité des personnes impliquées" dans l'attaque des bâtiments officiels.

Article original publié sur BFMTV.com