L'UE lance les négociations d'adhésion avec l'Albanie et la Macédoine du Nord

L'Union européenne a lancé ce mardi les négociations d'adhésion avec l'Albanie et la Macédoine du Nord, une étape vers l'adhésion à l'Union longtemps retardée.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a chaleureusement félicité les Premiers ministres albanais, Edi Rama, et macédonien, Dimitar Kovacevski, réunis à Bruxelles.

"Vous et votre peuple avez travaillé dur pour en arriver là, a-t-elle déclaré. Vous avez fait preuve d'un engagement durable envers nos valeurs, vous avez fait preuve de résilience, vous avez gardé foi dans le processus d'adhésion, renforcé l'État de droit, lutté contre la corruption. Vous avez des médias libres, une société civile dynamique, vous avez fait d'innombrables réformes et avez modernisé votre économie".

Les 27 pays membres de l'Union européenne ont donné lundi leur accord à l'ouverture des négociations au lendemain de la signature d'un protocole entre Skopje et Sofia levant les derniers obstacles.

La Bulgarie bloquait le dossier sur fond de querelles historiques et culturelles. La position bulgare empêchait aussi le lancement de négociations avec l'Albanie dont la candidature est liée à celle de Skopje par l'UE.

Cet accord entre les deux pays c'est fait au grand dam des nationalistes macédoniens qui ont manifesté leur mécontentement devant le bâtiment du gouvernement. Ils ne souhaitaient pas négocier avec la Bulgarie.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles