Quand Ivana était aux commandes de l'empire Trump

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Tom Gates/Archive Photos/Getty Images
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ivana Trump, première épouse de Donald Trump, est décédée jeudi 14 juillet à l'âge de 73 ans. Match avait raconté son incroyable ascension au sein de l'empire Trump.

Décembre 1977, veille de jour de l’an. Dans une maternité d’un hôpital de Manhattan, des jeunes parents comblés contemplent leur nouveau-né. Ils discutent de son prénom. Ivana, soucieuse de la tradition américaine et du symbole dynastique, pense qu’un premier fils doit porter le nom de son père. Face à cette proposition, Donald Trump , saisi d’un doute, se redresse sur sa chaise et s’exclame : « Oui, mais si c’était un loser ? » Les Trump pratiquent l’évangile de la réussite. La pire chose qui pourrait arriver à cette famille serait d’être dirigée par un « loser », un perdant, un raté… Aux premières heures de la nouvelle année, Ivana aura gain de cause. Donald Trump Junior sera l’aîné d’une troisième génération de conquérants.

Lire aussi:L'incroyable famille Trump : au nom du père 1/3

En cette fin des années 1970, à 31 ans, Donald Trump a renoncé à sa vie de célibataire pour les jolis yeux d’Ivana, un mannequin venu de l’Est. Le beau gosse aux mèches encore blondes, à l’ego démesuré, qui jouait les playboys dans les clubs pour se faire voir, a déjà rénové son premier hôtel sur la 42e Rue et s’est approprié une parcelle de terrain sur la 5e Avenue, qu’il destine à devenir l’emblème de sa réussite. Ce bâtisseur en herbe compte réussir là où son père a échoué : conquérir Manhattan. Ses costumes sont un peu ringards. Son style, trop plouc, de l’avis des banquiers de Wall Street. Il roule dans une Cadillac couleur argent aux vitres teintées et aux plaques d’immatriculation personnalisées « DJT ».

Lire aussi:L'année 2019 de la famille Trump en images

Son chauffeur est un ancien flic du NYPD. Les journaux et magazines locaux ont déjà révélé l’existence de ce trublion venu du Queens. Lui veut d’emblée la reconnaissance du(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles