Publicité

"L'impression d'avoir été pris pour un imbécile": la colère de Sacha Houlié après son absence du gouvernement

Une attente qui prend fin loin du Conseil des ministres. Pressenti selon ses dires pour rentrer au gouvernement, le président de la Commission des lois n'intègre finalement pas le casting gouvernemental. Un coup dur pour celui qui a fondé les Jeunes avec Macron en 2016.

"Qu'est-ce qui t'intéresserait?", le sonde pourtant Gabriel Attal à son arrivée à Matignon dès janvier, d'après le témoignage du député de la Vienne rapporté par Les Échos.

"Éducation nationale ou Sports"

La prise de contact a de quoi surprendre. Le président de la commission des Lois, l'un des postes les plus prestigieux de l'Assemblée nationale, a voté contre la loi immigration en décembre dernier.

Si Gabriel Attal et Sacha Houlié se connaissent bien et ont même passé des vacances ensemble en 2017, leurs chemins se sont distendus ces dernières années.

Le premier est rentré à Matignon et le second, un temps considéré comme l'une des étoiles montantes de l'Assemblée nationale, se conçoit comme le défenseur de l'aile gauche de la macronie.

Il est resté proche d'ex-députés déçus par Emmanuel Macron comme Guillaume Chiche ou Pierre Pierson, mais aussi de Stéphane Séjourné, l'actuel ministre des Affaires étrangères.

"Gros sujet femme hyper compliqué"

Sacha Houlié saisit l'occasion et explique qu'il se verrait bien atterrir "à l'Éducation nationale et les Sports" au terme du remaniement.

Mais c'est Amélie Oudéa-Castéra qui récolte finalement le poste. Fin janvier, alors qu'un remaniement doit avoir à nouveau lieu pour compléter le casting gouvernemental et que la ministre est engluée dans des polémiquées liées à la scolarisation de ses enfants dans le privé, Sacha Houlié est à nouveau approché.

Finalement, l'ex-garde des Sceaux Nicole Belloubet arrive rue de Grenelle. Exit sa prédecesseure, qui reste cependant ministre des Sports dans un remaniement compliqué à conclure, entre impératif de parité et équilibre politique.

"Gros sujet femme hyper compliqué. Sur Sports, (ton arrivée) aurait vraiment eu du sens, mais on est parti pour garder AOC (Amélie Oudéa-Castéra NDLR) jusqu'aux JO pour qu'elle délivre et après…", se justifie alors quelques heures avant l'officialisation du remaniement Gabriel Attal par SMS.

"La justice et le mérite n'existent pas"

Commentaire de Sacha Houlié qui connaît très bien le monde sportif: "j'ai un peu l'impression d'avoir été pris pour un imbécile".

"La justice et le mérite n'existent pas – pas pour les gens comme moi. Je n'ai pas d'amertume, juste la détermination de ceux à qui on n'a jamais rien donné", s'agace encore le député de la Vienne.

Si le constat est à relativiser pour celui qui dirige la toute puissante commission des Lois à 35 ans, elle vise notamment le parcours de Gabriel Attal. Là où le Premier ministre vient d'un milieu privilégié et a grandi dans les beaux quartiers parisiens avant de faire ses études à Sciences-Po Paris, Sacha Houlié vient d'un milieu modeste et a passé son enfance et son adolescence entre la Vienne et les Deux-Sèvres.

Une histoire qui "ne s'écrit pas avec celle des puissants"

Si le Premier ministre peut avoir des convictions souples, Sacha Houlié a publiquement croisé le fer à plusieurs reprises avec le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

"Mon histoire ne s'écrit pas avec celles des puissants ou des insiders, mais avec ceux qui en bavent et sont besogneux. C'est certainement mieux, ça me correspond plus", veut croire le député.

Avant d'asséner: "quoi qu'il en soit, je ne serai pas au gouvernement."

En attendant un autre remaniement? Un départ de Gérald Darmanin après les JO, qui l'a déjà évoqué, tout comme une démission d'Amélie Oudéa-Castéra après cette séquence sportive semblent en tout cas probables.

Article original publié sur BFMTV.com