Publicité

Ligue 1: Brest ne se fait pas d'illusion avec sa lettre contre le VAR mais espère réveiller d'autres clubs

Alors que sa lettre demandant la suppression du VAR sera discutée lors du prochain Conseil d'administration de la LFP mercredi prochain, le Stade Brestois ne se fait pas d'illusion sur les suites données à sa demande. Cette lettre est l'initiative de Denis Le Saint, d'ordinaire plutôt discret. Le président breton tenait à aller jusqu'au bout de sa démarche pour interpeller les instances même si "on va se confronter à un mur on le sait bien", déclare le club à RMC Sport.

Lannoy n'a pas convaincu les Brestois

"Ce n'est pas la requête du Stade Brestois qui va changer les choses". Pourquoi cette démarche alors? "Pour qu'on se pose vraiment la question. Qui décide des décisions durant un match? On a l'impression souvent que c'est plus le VAR qui arbitre que les arbitres centraux. L'arbitre qui est dans le camion oriente trop l'arbitre sur le terrain. Il peut juger depuis sa chaise sans connaître l'intensité, le rythme et l'impact que peut avoir un choc par exemple alors que c'est l'arbitre central qui est dans l'instantanéité et dans la sensibilité du jeu. Ce n'est pourtant pas ce qu'on nous a expliqué."

Stéphane Lannoy, le directeur technique de l'arbitrage, était venu à Brest avant Noël pour échanger sur le sujet avec les joueurs et le staff. Il n'a semble-t-il pas convaincu. "On sait que le VAR ne va pas être arrêté car il est entré dans les moeurs mais peut-être qu'on peut le repenser différemment. Peut-être que cette lettre réveillera aussi d'autres clubs pour suivre le mouvement et essayer de repenser le football."

Comme expliqué par RMC Sport, la Ligue de football professionnel ne cache pas son incompréhension après avoir reçu ce courrier du Stade Brestois réclamant la fin de l’utilisation du VAR en Ligue 1. Cette initiative n’a quasiment aucune chance d’aboutir. Et même si les Brestois ne sont pas les seuls à critiquer le VAR, aucun autre club ne demande aujourd’hui sa suppression.

Article original publié sur RMC Sport