L'Eurovision 2023 aura lieu au Royaume-Uni, malgré la victoire de l'Ukraine en 2022

Les membres de Kalush Orchestra, quelques minutes après leur victoire - Marco Bertorello - AFP
Les membres de Kalush Orchestra, quelques minutes après leur victoire - Marco Bertorello - AFP

L'Eurovision 2023 aura lieu au Royaume-Uni, malgré la victoire de l'Ukraine en 2022, vient de confirmer le gouvernement britannique.

"A la suite d'une demande de l'Union Européenne de Radio-Télévision (qui organise l'événement, ndlr) et des autorités ukrainiennes, la BBC a accepté d'accueillir le concours l'année prochaine", a indiqué dans un communiqué la ministre britannique de la Culture Nadine Dorries, alors que le Royaume-Uni avait obtenu la deuxième place en mai dernier, avec son candidat Sam Ryder.

"Je suis désolée qu'en raison du bain de sang toujours provoqué par la Russie, il n'ait pas été possible d'accueillir l'événement en Ukraine, où il devrait avoir lieu", a-t-elle insisté.

Les organisateurs du concours avaient annoncé en juin dernier leur décision de ne pas laisser l'Ukraine accueillir l'Eurovision 2023, pour des raisons de sécurité.

"Dans les circonstances actuelles, l'UA:PBC [la compagnie nationale publique de diffusion d'Ukraine] n'est pas en mesure de réunir les conditions sécuritaires et opérationnelles nécessaires pour accueillir, organiser et produire le Concours Eurovision de la Chanson selon les dispositions prévues par son règlement", avait ainsi indiqué l'UER.

Malgré les protestations de l'Ukraine, bien déterminée à organiser tout de même le concours en 2023, l'UER avait maintenu sa décision, pointant les "risques d'attaques aériennes" ou d'attaques "par drones ou par missiles".

Le 15 mai dernier, au lendemain de la vistoire de Kalush Orchestra, le groupe ukrainien, le président Zelensky avait annoncé que l'UKraine organiserait le concours, pour la troisième fois de son histoire. "Nous ferons de notre mieux pour accueillir un jour les participants et les invités de l'Eurovision dans la ville ukrainienne de Marioupol. Libre, pacifique, reconstruite!", avait-il promis.

"Honorer l'Ukraine"

Londres avait exprimé sa réticence à priver l'Ukraine de l'événement, suivi par des dizaines de millions d'amateurs de pop et paillettes. Un porte-parole du gouvernement britannique a assuré lundi que le Premier ministre sortant Boris Johnson était d'avis que l'Ukraine devait organiser l'Eurovision et que "toutes les options" avaient été envisagées pour cela, sans succès.

"Mais nous sommes confiants dans le fait que la BBC et le Royaume-Uni vont donner le maximum pour s'assurer que l'événement célèbre et honore le pays, le peuple et la créativité de l'Ukraine", a-t-il précisé.

La BBC a précisé que le concours donnerait une grande part à "la culture et l'héritage de l'Ukraine". Le groupe audiovisuel public britannique, qui diffuse l'Eurovision depuis 1956, va lancer dès cette semaine le processus de sélection pour la ville-hôte du concours.

Le Royaume-Uni n'a plus accueilli l'Eurovision depuis 1998, alors à Birmingham, dans le centre de l'Angleterre.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles