L’adieu à la Reine

Le récit de douze jours de deuil Vers 11 heures, ce dimanche 11 septembre, le long convoi franchit les grilles du château de Balmoral et s’élance sur l’A93, la « route préférée » d’Elizabeth. Ballater, Aberdeen, Dundee, Perth, qui furent si souvent les étapes de ses vacances… Dans les villages, les villes, une foule recueillie salue le passage de sa reine défunte. Un extrait : « … Le sombre cortège […] tourne en direction de Ballater, bourgade de 1500 habitants, […] où la famille royale a ses habitudes. « La princesse Anne est encore venue la semaine dernière à la quincaillerie juste en face », nous raconte-t-on au pub du village […]. Ici, on considérait la Reine comme une voisine, certes discrète, mais dont la présence rassurait. « Elle qui aimait communier tôt le matin a parfois assisté à des offices dans notre église », se remémore l’organiste de la paroisse… » Récit Pierrick Geais À lire aussi L'album-photo des funérailles de la reine Elizabeth II La leçon de noblesse