Kanye West met fin à son partenariat avec Gap et veut ouvrir ses propres boutiques

Kanye West, à Beverly Hills (États-Unis) le 9 février 2020 - RICH FURY / VF20 / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Kanye West, à Beverly Hills (États-Unis) le 9 février 2020 - RICH FURY / VF20 / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

L'artiste, producteur musical et créateur de mode Kanye West, désormais rebaptisé Ye, a signifié jeudi à Gap qu'il mettait fin unilatéralement à son partenariat avec l'enseigne de prêt-à-porter, et annoncé qu'il prévoyait d'ouvrir ses propres magasins.

"Gap ne laisse pas d'autre choix à Ye que de mettre fin à leur collaboration", a écrit son avocat, Nicholas Gravante, dans une lettre dont des éléments ont été transmis à l'AFP, "en raison du non respect" des conditions du contrat.

Sollicité par l'AFP, Gap n'a pas réagi immédiatement à ce document, envoyé jeudi matin selon Nicholas Gravante. Wall Street a mal réagi à l'annonce, le titre perdant près de 3%.

Des retards reprochés

Selon plusieurs médias américains, l'artiste reproche notamment à Gap des retards dans la commercialisation des produits de la gamme Yeezy qu'il a créés pour l'enseigne. Attendus au second semestre 2021, selon lui, ils ont été finalement mis en rayon en juillet 2022. Quelques pièces uniques avaient été proposées préalablement depuis 2021.

Ye assure également que Gap n'a pas respecté son engagement d'ouvrir des points de vente dédiés Yeezy Gap. Selon plusieurs médias américains, cette lettre de rupture avait été précédée par une autre, envoyée en août et qui donnait 30 jours à Gap pour respecter ses obligations contractuelles.

"Ye a essayé de régler ces questions avec Gap, directement et par l'intermédiaire de son avocat", indique la lettre. "Cela ne l'a mené nulle part. Ye va aller de l'avant pour rattraper le temps perdu, en ouvrant des magasins Yeezy", prévient l'avocat dans le courrier envoyé à Gap.

Échange de bons procédés

Annoncé en grande pompe en juin 2020, ce partenariat avait été bien accueilli et perçu comme l'un des moyens pour Gap, enseigne à l'image vieillissante, de se relancer. Selon le New York Times, Gap tablait sur un chiffre d'affaires annuel d'un milliard de dollars pour les seuls produits Yeezy d'ici cinq ans, le partenariat ayant été signé pour une durée de dix ans.

Kanye West voyait lui cette collaboration comme un moyen de rendre ses produits accessibles, après s'être limité à des séries réduites aux prix élevés, financées par l'équipementier allemand Adidas.

La collection, lancée en 2022, reprenait les codes vestimentaires de Kanye West, à savoir des vêtements amples et aux couleurs sombres, notamment des déclinaisons du fameux pull à capuche (hoodie), pièce de référence du catalogue Gap.

En difficulté depuis plusieurs années, Gap a encore publié, en août, un chiffre d'affaires trimestriel en baisse de 10% sur un an pour la chaîne de prêt-à-porter. Depuis octobre 2020, le groupe est engagé dans la fermeture, en Amérique du Nord, d'environ 350 boutiques Gap et Banana Republic, une autre chaîne contrôlée par la société, qui possède également les marques Old Navy et Athleta.

Article original publié sur BFMTV.com