Joe Manchin rentre dans le rang, l’espoir d’une loi pour le climat renaît aux États-Unis

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Photo Pete Marovich/The New York Times
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Moins de deux semaines après avoir paru enterrer un projet de loi pour le climat, Joe Manchin redonne espoir aux démocrates. Ce 27 juillet, le sénateur de Virginie-Occidentale s’est dit prêt à voter un texte renégocié. Ce dernier prévoit près de 400 milliards de dollars contre le réchauffement et pour la transition énergétique, ce qui en ferait “l’initiative la plus ambitieuse en faveur du climat jamais votée par le Congrès”, selon The New York Times.

La proposition de loi prévoit également des mesures pour subventionner les soins de santé et faire baisser le prix des médicaments, ainsi que de nouvelles recettes fiscales afin de réduire le déficit fédéral.

Le sénateur Manchin, démocrate centriste ayant des intérêts dans le charbon, justifiait le 14 juillet ses réticences par la crainte d’alimenter l’inflation. À présent, il assure que la proposition de loi qu’il a renégociée freinera la hausse des prix. Le texte a d’ailleurs été baptisé “loi sur la réduction de l’inflation de 2022”.

“On ne sait pas bien ce qui a fait changer d’avis Manchin”, note le quotidien, évoquant, comme contrepartie, un possible feu vert de Joe Biden et des leaders démocrates à une mesure facilitant la construction de gazoducs.

Réduction de 40 % des émissions

La proposition de loi comprendrait notamment des crédits d’impôt pour la rénovation des logements, des subventions pour les véhicules électriques et un soutien à l’énergie solaire et éolienne, indique The Wall Street Journal. D’après les démocrates, elle permettrait de réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre des États-Unis d’ici à 2030 (par rapport à 2005). En 2021, Joe Biden avait promis de les faire baisser de 50 % à cet horizon.

L’adoption du texte n’est pas assurée : d’autres sénateurs peuvent s’y opposer. Mais l’accord de Joe Manchin était essentiel dans un Sénat où chaque voix compte.

Même s’il est moins ambitieux que son plan initial, Build Back Better, Joe Biden a tout de suite appelé à voter ce texte. “Ce sont les mesures que les Américains attendaient”, a réagi le président.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles