Publicité

JO 2024 : Estanguet sort du silence après l'ouverture d'une enquête sur sa rémunération

Tony Estanguet a réagi ce mardi soir aux révélations de la presse sur l'enquête ouverte par le parquet national financier au sujet de sa rémunération. Le patron du comté d'organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 a nié une quelconque malversation et a rappelé qu'il ne de décidait pas de son salaire.

Jusque-là épargné par les scandales Tony Estanguet a vu la préparation des Jeux olympiques de Paris être perturbée ce mardi après les révélations de la presse à son sujet. À quelques mois de l'événement dans la capitale française (du 26 juillet au 11 août), l'AFP a dévoilé l'ouverture d'une enquête contre lui par le parquet national financier.

Selon les informations de l'agence de presse, le PNF a lancé une procédure sur les conditions de sa rémunération en tant que président du comité d'organisation des Jeux olympiques 2024 (Cojo). Dans la soirée, Tony Estanguet a répliqué et nié tout problème.

"Je ne décide pas de ma rémunération, ni de son cadre", a estimé le triple champion olympique de canoë (2000, 2004 et 2012) dans des propos cités par l'AFP.

Estanguet "disponible" pour "répondre aux questions"

Remis en cause à l'heure où l'avenir d'Amélie Oudéa-Castéra à la tête du ministère des Sports est incertain, Tony Estanguet s'est montré ferme dans sa défense ce mardi en marge de l'inauguration de la piscine Annette Kellerman à La Courneuve.

"Je fais confiance à ce qui a été décidé à l'époque", a encore ajouté le responsable de l'organisation des JO 2024 auprès des journalistes présents. Et Tony Estanguet assurant bien vouloir se "rendre disponible" pour "répondre aux questions".

Article original publié sur RMC Sport

VIDÉO - A six mois des Jeux Olympiques, la France est-elle prête ?