Jean-Luc Delarue : "Canal + était un creuset de prétention"

Paris Match publie les bonnes feuilles de l’autobiographie posthume de l’animateur télé Jean-Luc Delarue, un texte qui pourrait bien secouer le PAF.

Voilà peut-être l’épilogue d’un roman, celui de la rédaction de l’autobiographie de Jean-Luc Delarue, débutée en 2006, perdue en 2009 alors qu’elle devait être publiée par Leo Scheer et retrouvée depuis la mort de l’animateur en août dernier. Malgré la tentative d’Elisabeth Bost d’en faire interdire la publication par les Editions de l’Archipel, les bonnes feuilles de ces Carnets Secrets sont aujourd’hui publiées par Paris Match.

Que faut-il en retenir? : la critiques des années Canal

Si le père de l'animateur et son ex compagne, Elisabeth Bost souhaitaient que ce livre ne paraisse jamais, ils ne sont pas les seuls objets des critiques de l'animateur. L’argent, le succès, Jean-Luc Delarue a vécu l’âge d’or des animateurs producteurs, les années Canal. "Je travaillais pour Canal +, j'étais animateur et producteur salarié de la « La grande famille ». J'avais 28 ans, j'étais dans le « mood » de la chaîne (...). Bref, je ne touchais plus terre. Je m'imaginais que le reste du monde était habité par de pauvres types. En réalité, Canal + était un creuset de prétention et de suffisance, du standard à la direction : le salarié de Canal a tout compris et parce qu'il a tout compris, il s'arroge le droit de sa moquer des autres" écrit l’animateur, comme un écho à ses déclarations au JDD en 2009 laissant entendre que le manuscrit de Serviteur public (le titre de travail de son livre) était "une vraie bombe éditoriale" susceptible de faire trembler le PAF. certains grands noms de la télé ont-ils à craindre de la publication de cet ouvrage ? Mystère

La famille Delarue

Difficile de ne pas relever les attaques, violentes, contre sa mère qualifiée de "toxique" et qu’il voulait (...) Lire la suite sur CloserMag.fr

Guy Ritchie : l'ex de Madonna papa d'une petite fille
Clash chez Halle Berry : Olivier Martinez a agi par légitime défense
Lindsay Lohan (encore) arrêtée : elle s'est battue dans un club

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.