Publicité

"J'ai hurlé": l'émotion de Justine Triet après les nominations d'"Anatomie d'une chute" aux Oscars

"C'est quoi 'best picture'? Ca veut dire quoi?" Ce mardi 23 janvier, en apprenant que son film Anatomie d'une chute avait obtenu cinq nominations aux Oscars, dont une dans la catégorie "meilleur film", Justine Triet n'a pas pu cacher son émotion.

Dans plusieurs vidéos publiées peu après l'annonce sur le compte Instagram de la société Les Films de Pierre, qui a produit son film, la réalisatrice apparaît tantôt euphorique tantôt en larmes.

"Oh putain! C'est nous!", a-t-elle lâché avec sa productrice Marie-Ange Luciani en découvrant sa nomination à l'Oscar du meilleur scénario original. Le film en a glané trois autres: meilleure réalisation, meilleur montage et meilleure actrice.

"J'ai eu un bug émotionnel"

Contactée dans la foulée par BFMTV, Justine Triet a confié avoir été "hyper impressionnée" par le dispositif de l'annonce de la nomination des Oscars. "J'ai hurlé. On ne s'attendait pas à autant de nominations."

Concernant son "bug" avec l'expression "Best Picture" ("meilleur film" en anglais), elle confie: "J'ai eu un bug émotionnel. J'ai extrêmement honte. On voit que mon niveau d'anglais est laborieux. Je prends des cours depuis six mois", s'amuse-t-elle.

"C'est très émouvant"

La réalisatrice se dit aussi très fière de figurer dans la catégorie "meilleure réalisation": "Cette catégorie-là me touche particulièrement parce que historiquement il y a assez peu de femmes qui ont eu une nomination. Je crois que je suis la huitième femme à avoir eu une nomination. C'est très émouvant."

Et d'ajouter: "J'étais très émue de voir mon monteur (Laurent Sénéchal, NDLR) nommé. Je ne m'y attendais pas du tout. Ca m'a beaucoup touchée. On a passé huit mois enfermés dans une petite pièce à trouver le code du film. Le savoir nommé, c'est super émouvant."

C'est la première fois depuis Amour de Michael Haneke en 2013 qu'un film français décroche autant de nominations aux Oscars. The Artist de Michel Hazanavicius reste cependant le recordman français aux Oscars avec dix nominations.

En lice aux BAFTA

La Passion de Dodin Bouffant, qui avait été préféré à Anatomie d'une chute pour représenter la France à l'Oscar du meilleur film international, ne figure pas parmi les cinq finalistes de cette catégorie. Mais la réalisatrice refuse de voir dans le succès de son film une forme de revanche sur celui de Trần Anh Hùng:

"Ce qui est très joyeux, c'est que (Anatomie d'une chute) ait réussi à dépasser cette catégorie du meilleur film international", réagit Justine Triet. "Faire des films est très difficile. On est souvent dans l'ombre. L'idée d'avoir une telle exposition est extraordinaire. C'est ce qui compte avant tout. La compétition entre films ne m'intéresse pas beaucoup. On n'est pas des sportifs."

Anatomie d'une chute, qui raconte le procès d'une écrivaine accusée du meurtre de son mari, a raflé plus d'une quinzaine de prix depuis sa Palme d'or au Festival de Cannes en mai 2023.

En plus de ses deux prix aux Golden Globes (meilleur scénario original, meilleur film en langue étrangère), le film a fait une razzia aux Prix du cinéma européen 2023 et aux Lumières 2024. Il est en lice dans sept catégories aux BAFTA, les Césars britanniques.

Article original publié sur BFMTV.com