Jacques Grimal (NRJ Music Awards) : «On a perdu Nikos, le pilier de l’émission»

© Shootpix/ABACA

Paris Match. À quelques heures de la cérémonie, vous êtes confiant ?
Jacques Grimal.
C’est une édition particulière. On perd Nikos, le pilier de l’émission (blessé à la jambe sur le plateau de « Star Academy », ndlr), Camille Combal a été prévenu mercredi qu’il le remplaçait. Il faut un sacré courage pour animer ce programme au pied levé.

À lire aussi NRJ Music Awards: Nikos Aliagas, blessé, remplacé par Camille Combal

Pourquoi lancer de nouvelles catégories ?
On voulait remettre le live en avant avec une catégorie dédiée, qui existait au début des NRJ Music Awards. C’est délicat de trancher parce qu’il faut avoir vu tous les concerts nommés. Mais on est resté un an et demi sans concerts, on sait que les salles ont du mal à se remplir, le but était de redonner envie aux gens de se déplacer.

Vous célébrez aussi les reprises…. C’est original.
C’est un genre très à la mode et on a vu de vrais tubes émerger de cette tendance. « I’m good » de David Guetta, reprise de Eiffel 65, est numéro 1 dans le monde, « Suavemente » de Soolking a été un carton.

«Se déplacer en jet n’est plus tendance»

Vous avez beaucoup de prestations pré-enregistrées cette année.
Le monde a changé. La grande majorité des chanteurs nommés sont en tournée et pour des raisons écologiques et économiques, se déplacer en jet n’est plus tendance. Et puis, de nombreux artistes ne peuvent prendre le risque d’attraper le Covid. Harry Styles, par exemple, est dans une « bulle Covid ». Il est en pleine tou...


Lire la suite sur ParisMatch