Isabelle Adjani "auprès de son père mourant" : ce rêve qu'elle a dû abandonner pour lui

Canal+
Canal+

C'est un monument du cinéma français qui vient de s'éteindre. Jean-Luc Godard, réalisateur emblématique de la Nouvelle Vague, a rendu son dernier souffle ce mardi 13 septembre à l'âge de 91 ans, a rapporté Libération le jour-même. Le cinéaste franco-suisse a eu recours au suicide assisté, une pratique légale en Suisse, où il vivait depuis les années 1970. Il serait ainsi mort "paisiblement à son domicile entouré de ses proches", sur les rives du lac Léman, à Rolle. L'un de ses proches aurait confié au journal qu'il n'était "pas malade" mais "simplement épuisé". Ce qui explique "sa décision d'en finir", qui était "sa décision et c'était important pour lui que ça se sache".

Une pluie d'hommages s'est alors abattue sur les réseaux sociaux et dans les médias après cette terrible annonce. L'occasion pour Isabelle Adjani (L'Été meurtrier, Camille Claudel, La Reine Margot) d'exprimer toute l'affection qu'elle portait pour le cinéaste dans sa story Instagram. Elle s'est notamment rappelée d'une anecdote concernant les raisons qui l'ont poussée à interrompre le tournage de Prénom Carmen en 1982, un film qui était bien entendu réalisé par Jean-Luc Godard.

"Le rêve de cinéma est éternel"

"J'aimerais retrouver les quelques images des essais et des quelques jours où il m'a filmée... À l'époque de Prénom Carmen, j'ai abandonné son rêve de...

Lire la suite


À lire aussi

Isabelle Adjani a renoncé au rêve de sa vie parce que son père était mourant
Mort de Michel Berger : sa relation douloureuse avec son père, qui a abandonné tous ses enfants du jour au lendemain
Yannick et Joalukas Noah : Complicité père et fils au Cameroun pour des vacances de rêve