Sur Instagram, Britney Spears dénonce «les crimes du monde supérieur»

© zz/GOTPAP/STAR MAX/IPx/AP/SIPA

Sur son compte Instagram, Britney Spears a livré à ses fans quelques considérations touchantes sur sa vie depuis la fin de sa tutelle familiale mais où transparaît encore une colère très loin d’être apaisée.

À lire aussi Britney Spears explique pourquoi elle se dénude sur les réseaux sociaux

La chanteuse a dénoncé ce qu’elle appelle l’«upperworld crime», la criminalité du monde supérieur, une expression dont elle donne la définition, tirée d’un ouvrage juridique : «La criminalité du monde supérieur comprend les actes illicites commis par ceux qui, en raison de leur position dans la structure sociale, sont engagés dans certaines activités professionnelles nécessaires à la commission de ces délits.» Elle vise bien sûr sa famille, son père en particulier.

À lire aussi «Tu t’es servie de moi» : les nouvelles révélations de Britney Spears sur sa mère

Être parvenue à échapper à l'emprise de ses proches n’a pas réglé tous les problèmes : «Je dois réapprendre à vivre, écrit-elle. J’ai 40 ans et ce n’est que cette année que je peux enfin acheter seule du Tylenol et avoir mon propre argent.» Et elle poursuit : «Ma famille a eu la main mise sur tous mes biens pendant des années. Elle possédait mon nom, ma célébrité, mon argent et -devinez-quoi, ça leur a donné BEAUCOUP de pouvoir.»

Est-ce que quelqu'un peut, pour l'amour de Dieu, m'apprendre au moins à mentir?

Britney Spears

Cette redécouverte d’une existence autonome se double d’un regain de lucidité… et de ...


Lire la suite sur ParisMatch