Inde, les forces de l'ordre autorisées à tirer en cas de non-respect du confinement ?

·2 min de lecture
Des policiers se lavent les mains (Photo by Yawar Nazir/Getty Images)
Des policiers se lavent les mains (Photo by Yawar Nazir/Getty Images)

L’Inde est confinée depuis mardi, minuit. Une décision si complexe à faire respecter que des autorités préviennent qu’elles pourraient donner l’ordre de tirer à leurs forces de police.

Depuis le 24 mars à minuit et pour 21 jours au moins, l’Inde et ses 1,3 milliards d’habitants sont en confinement, sur ordre du Premier Ministre Narendra Modi. Mais dans le pays à la densité la plus élevée au monde, avec un taux de pauvreté important, le confinement est très compliqué à appliquer. Les images de foules se pressant sur les marchés se multiplient et les problématiques concernant les habitants des bidonvilles paraissent insolubles. Et les vidéos de la police utilisant la force pour faire respecter le confinement se multiplient.

Autorisation de tirer ?

Mais dans l’Etat de Télangana, au sud du pays, le ministre en chef est prêt à aller plus loin encore. “S’il vous plait, ne nous obligez pas à en arriver jusque là”, a-t-il imploré à ses 35 millions d’administrés depuis Hyderabad, la capitale du Télangana. Et Kalvakuntla Chandrashekhar de préciser ses idées : “L’administration ne peut pas arrêter tout le monde et je vais devoir appeler l’armée ou donner l’ordre de tirer à vue. S’il vous plait, restez à la maison.”

Un message inquiétant quant à ce qu’il pourrait se passer en Inde. À ce jour, le sous-continent ne connait que 694 cas enregistrés pour 14 décès. Mais selon certains experts, les chiffres pourraient monter à 500 millions d’Indiens contaminés et plus d’un million de décès dans les 12 prochains mois en l’absence de mesures. Des chiffres qui donnent le tournis.

TOUT SAVOIR SUR LE CORONAVIRUS

>> Comment attrape-t-on le Covid-19 ?
>>
Pour qui le Covid-19 est-il dangereux ?
>>
Quels sont les symptômes du Covid-19 ?
>>
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>>
Comment parler du Covid-19 à ses enfants ?