Incendies en Gironde, à Avignon, dans les Monts d'Arrée... Le point sur les feux

Les flammes s'étendent lors d'un incendie de forêt près de Louchats, à 35 km de Landiras en Gironde, dans le sud-ouest de la France, lundi 18 juillet.
Les flammes s'étendent lors d'un incendie de forêt près de Louchats, à 35 km de Landiras en Gironde, dans le sud-ouest de la France, lundi 18 juillet.

Les flammes s'étendent lors d'un incendie de forêt près de Louchats, à 35 km de Landiras en Gironde, dans le sud-ouest de la France, lundi 18 juillet.

INCENDIES - La France s’embrase. Avec la canicule qui s’abat sur le pays et la sécheresse, de nombreux incendies continuent de progresser ce mardi 19 juillet. En Gironde, plus de 17.000 hectares de végétation sont partis en fumée, une semaine après le début de deux incendies. Dans le Finistère, la Manche, et le Vaucluse aussi des feux menacent. Le Huffpost fait le point sur la situation.

  • Plus de 19.000 hectares brûlés en Gironde

Quelque 16.000 personnes ont été évacuées lundi en Gironde, sous une chaleur caniculaire, pour fuir la fumée des deux incendies qui ont ravagé plus de 19.000 hectares de forêts depuis mardi dernier.

Par des températures records, avec 41,2 °C relevé à Arcachon, des vents tournants et sous un ciel devenu gris-jaune, quelque 8.000 personnes ont dû quitter les Miquelots et le Pyla-sur-Mer, des quartiers de La Teste-de-Buch, commune de 28.000 habitants très étendue et très boisée où 5.000 hectares sont partis en fumée.

Près de 2000 pompiers venus de toute la France, appuyés par d’importants moyens aériens, sont mobilisés contre deux brasiers qui ont brûlé 6.500 hectares de forêt à La Teste-de-Buch et 12.800 à Landiras, à 50 km à l’est, selon le dernier point de la préfecture de Gironde mardi matin, qui évoque au passage “une nuit très difficile”.

Des fumées touchent désormais la ville de Bordeaux qui s’est réveillée sous un brouillard et une odeur âcre.

Dans l’autre secteur sinistré, à Landiras dans le sud du département, environ 8.000 personnes ont dû laisser leur foyer derrière eux lundi, dans six communes.

Les cinq campings desquels 6.000 vacanciers avaient été évacués dans la nuit de mercredi, au pied de la dune du Pilat, “ont brûlé à 90%”, a dit la préfète de Gironde, Fabienne Buccio. Le camping de la Dune - Les Flots Bleus, rendu célèbre par les films Camping - a été touché, selon son gérant.

En fin après-midi, un nouveau feu s’était déclaré à Vensac, dans le Médoc, brûlant près de 70 hectares. Plus de 500 personnes ont été évacuées.

Sur le plan judiciaire, un homme a été placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’incendie de Landiras, a annoncé le parquet de Bordeaux lundi soir, sans donner de précision sur le profil de cet homme.

Au zoo du Bassin d’Arcachon à La Teste, une évacuation des animaux a eu lieu lundi. Ce mardi, “la quasi-totalité des animaux a été sauvée”, a annoncé le ministère de la Transition écologique dans un communiqué, soulignant qu’une “dizaine d’animaux n’a malheureusement pas survécu aux fortes chaleurs et au stress”.

Au total, 363 animaux (la totalité des animaux transportables sur les 850 répertorié) ont été “acheminés par des convois spéciaux escortés par les forces de l’ordre vers une zone de sécurité installée sur le site du zoo de Bordeaux-Pessac situé à 65 kilomètres du zoo du Bassin d’Arcachon”, précise le ministère. À l’hippodrome de La Teste, on envisage d’évacuer 370 chevaux vers Bordeaux ou Pau.

Avec un nouveau changement d’orientation du vent attendu dans la nuit et “des rafales à 80 km/h”, les conditions sont “extrêmement défavorables”, selon les pompiers. En fin de journée, les moyens aériens présents en Gironde ont dû être redéployés dans les Landes où un autre incendie a pris. “Priorité au feu naissant, c’est la règle”, a expliqué la préfète. “Mais on ne se laisse pas abattre , le feu ne fait pas ce qu’il veut, nous le contrarions. Nous construisons des pare-feux, des fossés”.

  • Reprise de feu à Avignon

L’incendie déclenché jeudi dernier par des étincelles au passage d’un train de marchandises au sud d’Avignon a connu lundi 18 juillet une “nouvelle reprise virulente” selon les pompiers, conduisant à l’évacuation de deux quartiers de Barbentane, dans les Bouches-du-Rhône, à la demande du maire du village.

Ce feu, qui avait débuté au pied du massif de la Montagnette, dans le nord du département, brûlant quelque 1.500 hectares, a subi une nouvelle reprise, obligeant les pompiers du département à déployer 500 pompiers et 140 engins au total, avec l’assistance dans les airs de trois hélicoptères bombardiers d’eau et d’un Canadair.

“Les attaques massives sont axées sur la commune de Barbentane, afin de protéger les habitations”, a précisé le dernier communiqué des pompiers des Bouches-du-Rhône, en précisant que 120 hectares supplémentaires ont été parcourus par le brasier, en plus des 1.500 hectares déjà partis en fumée.

Plus inquiet, le maire de la commune Jean-Christophe Daudet, a confirmé à l’AFP avoir demandé l’évacuation de deux quartiers du village ainsi qu’une crèche et un centre aéré: “Nous avons une très forte reprise, je suis très très préoccupé”, a commenté l’élu. “Le village est sauvé, les pompiers ont fait des contre-feux et ce soir nous pouvons dire que nous sommes à l’abri”, a toutefois affirmé le maire de Barbentane, dans la soirée de lundi.

“Le feu dans le massif de la Montagnette est fixé”, a finalement annoncé  ce mardi matin le directeur général de la Sécurité civile, Alain Thirion, sur franceinfo.

Face à la météo “défavorable” attendue les prochains jours, avec des températures caniculaires et du vent, la préfecture des Bouches-du-Rhône a annoncé dans un communiqué lundi soir la fermeture totale des 25 massifs forestiers du département, et ce jusqu’à lundi prochain compris.

  • Le Finistère et la Manche aussi touchés 

Quelque 1400 hectares de végétation ont flambé dans les Monts d’Arrée dans un incendie qui était “encore en cours de propagation” lundi soir. Cet incendie dont “la cause n’est pas encore connue” s’est déclaré vers 14h45, sur la commune de Brasparts, a indiqué la préfecture du Finistère dans un communiqué.

Ce mardi matin la préfecture du département évoquait une “surface brûlée de 1400 hectares” pour près de “500 personnes évacuées”. Au total, ce sont presque 260 pompiers et 50 véhicules de lutte contre les incendies qui ont été mobilisés sur place depuis lundi après-midi.

Les pompiers déplorent la perte d’un de leur véhicule, ravagé par les flammes, mais sans faire la moindre victime, alors qu’un Canadair bombardier d’eau est arrivé sur place lundi soir pour aider à maîtriser et éteindre les flammes.

“La protection du site sensible de la chapelle de Brasparts est assurée”, ajoute la préfecture du Finistère dans son communiquée. Érigée à 381 mètres d’altitude, la chapelle du Mont Saint-Michel de Brasparts est un monument emblématique du Finistère.

Dans la Manche, un incendie qui s’est déclenché dans la nuit de dimanche a repris lundi vers 15 heures, à La Hague. 7 hectares ont brûlé dans la nuit, 25 autres sont partis en fumée lundi après-midi.

À 20 h 30, le Service départemental d’incendie et de secours de la Manche a indiqué que “le feu avait été stoppé à la pointe sud, ce qui a permis de protéger plusieurs habitations”. Depuis lundi matin, les flammes ont parcouru près de 25 hectares.

La commune de La Hague a enregistré, dans la nuit de lundi à mardi, des températures très élevées avec un record absolu de 32,8 °C à 03H00

À voir également aussi sur le Huffpost: Canicule ou vague de chaleur, comment faire la différence?

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles