Publicité

Immigration: pour Marion Maréchal, Gérald Darmanin "n'a plus aucune légitimité pour mener une réforme"

Marion Maréchal, vice-présidente du parti Reconquête, a accusé, ce dimanche, sur BFMTV, Gérald Darmanin d'être "responsable du record historique sous la Ve République du nombre d'entrées légales et illégales dans notre pays et de l'augmentation massive de la criminalité".

"Il y a évidemment un laxisme." Invitée ce dimanche de BFM Politique, Marion Maréchal, vice-présidente du parti Reconquête, étrille la politique du gouvernement en matière d'immigration, une semaine après l'attaque au couteau dans un lycée à Arras.

"Je considère que ce gouvernement, et en particulier Gérald Darmanin, n'a plus aucune crédibilité et aucune légitimité pour aller aujourd'hui devant les Français et mener une réforme sur la question de l'immigration", affirme la tête de liste aux élections européennes.

Selon elle, Gérald Darmanin "fanfaronne" et fait preuve "d'un cynisme insupportable", alors qu'il est "responsable du record historique sous la Ve République du nombre d'entrées légales et illégales dans notre pays et de l'augmentation massive de la criminalité".

En faveur d'un référendum

Depuis plusieurs mois, le gouvernent planche sur un projet de loi immigration, dont l'examen a été avancé au mois de décembre à l'Assemblée nationale, en réponse à l'attentat d'Arras. Il contient notamment plusieurs dispositions pour faciliter l'expulsion de personnes qui constituent une menace pour l'ordre public.

Marion Maréchal estime qu'avant de modifier la loi, "il faudrait commencer à appliquer celle qui existe". Selon elle, Gérald Darmanin "n'a pas été capable d'expulser" plusieurs personnes alors que le droit le "permet[tait]".

La vice-présidente de Reconquête, le parti lancé par Éric Zemmour en 2022, appelle à "une réforme de la constitution à travers l'article 11", qui permet au président de la République de soumettre un référendum aux citoyens. "Il existe aujourd'hui des blocages au niveau constitutionnel, qu'il s'agisse du regroupement familial ou de l'extension de la déchéance de nationalité, qui pourraient être traités. Tout cela est possible tout de suite, maintenant. Allons vers le peuple français !", a-t-elle conclu.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Gérald Darmanin (ministre de l’Intérieur et des Outre-mer): "Il y a plus de 1000 mineurs avec des fiches actives pour islamisme"