Publicité

Hommage à Michael Jackson, couac technique, nostalgie... Madonna a livré le premier show de sa tournée

Plus de deux heures de show, une quarantaine de chansons, de multiples changements de tenue et quelques problèmes techniques... Madonna a lancé samedi 14 octobre sur la scène de l'O2 Arena à Londres, son Celebration tour.

Un peu plus de trois mois après une grave infection qui l'a menée en soins intensifs, la chanteuse de 65 ans a montré qu'elle tenait encore la distance, et assuré avec une genouillère, un show presque sans accroc.

"Ca a été une année folle pour moi et je ne pensais pas que j'allais y arriver. J'ai oublié cinq jours de ma vie. Mais les anges me protégeaient et mes enfants étaient là, mes enfants me sauvent toujours à chaque fois", a-t-elle lancé à ses fans.

Cinq de ses enfants ont d'ailleurs fait une apparition sur scène à ses côtés, Lourdes, David Banda, Mercy James, Estere et Stella. Seul manquait son fils et Rocco Ritchie.

Couac technique

"C'est exactement ce que vous ne voulez pas qu'il se passe lors de votre soirée d'ouverture", a-t-elle lâché avec humour lorsqu'un problème de son est survenu en plein concert. Elle en a profité pour discuter avec le public, évoquer ses débuts dans les années 1980 à New York, lorsqu'elle était "affamée, fauchée et effrayée", et inviter Bob the Drag Queen à occuper ce temps mort d'une dizaine de minutes à ses côtés.

Un hommage à Michael Jackson

N'oubliant pas les êtres qui lui ont été chers, Madonna a rendu hommage à Michael Jackson, à travers des images projetées, d'un danseur imitant les pas du roi de la pop en ombre chinoise, et d'un subtil mashup entre Like a Virgin et Billie Jean, ainsi qu'à Sinnead O'Connor, récemment disparue.

On a également pu voir, de façon fugace, les portraits de Sean Penn, Guy Ritchie et Carlos Leon, qui ont tous trois partagé la vie de Madonna.

Madonna a aussi rendu hommage à tous ses amis morts du sida, au son de Live to tell, descendant sur une plateforme, tandis qu'étaient projetées des photos de Freddie Mercury, Robert Mapplethorpe, Keith Haring...

La chanteuse est l'une des premières artistes à s'être engagée pour cette cause, à une époque où personne ne le faisait ouvertement, et où cela constituait un risque pour sa carrière.

Les fans de la première heure ont pu apprécier les nombreux tubes des années 1980, comme Get Into the Groove, Holiday, Live to Tell, La Isla Bonita, Like a Prayer, mais aussi des années 1990, avec l'incontournable Erotica, Justify My Love, Vogue, Ray of Light... Entourée de danseurs topless, elle a également interprété Hung Up, son tube des années 2000.

Madonna sera sur la scène de l'Accor Arena à Paris les 12, 13, 19 et 20 novembre prochains.

Article original publié sur BFMTV.com