Hélène Ségara clashée sur son physique : "lourds traitements et complexes", elle réagit aux commentaires

Lundi 25 juillet 2022, les téléspectateurs de M6 ont pu retrouver la chanteuse Hélène Ségara dans l'émission Qui peut nous battre ? animée par Éric Antoine. Et, comme c'est désormais de coutume lorsqu'elle apparait dans une émission, son physique a été largement commenté sur les réseaux sociaux. La star âgée de 51 ans sait que son corps a changé au fil des années, en raison de sa maladie, et nombreux sont ceux à continuer de se moquer.

Agacée mais visiblement habituée, Hélène Ségara a tout de même répondu aux moqueries et critiques son apparence bouleversée par la prise de médicaments. "Évidemment et comme je m'y attendais, les commentaires à mon égard sur les réseaux sociaux sont gratuits et méchants. C'est vrai, un an de lourds traitements m'ont changée et donné beaucoup de complexes. Je n'y peux rien, hélas. À part me battre pour garder le sourire... Merci à tous ceux qui savent et viennent me défendre", a écrit l'interprète des tubes Elle, tu l'aimes, L'amour est un soleil ou encore Il y a trop de gens qui t'aiment dans la story de son compte Instagram.

Avec ce message, Hélène Ségara - qui a sorti un nouvel album intitulé Karma et a prévu plusieurs dates de concerts dans toute la France - fait donc référence à la maladie dont elle souffre depuis quelques années maintenant. En effet, dès 2013, la star avait révélé souffrir d'un problème à l'oeil impactant sa vision....

Lire la suite


À lire aussi

Evelyne Dhéliat et le cancer : opérations, traitements lourds... elle avait tenté de tout cacher
Carla Moreau très complexée par son physique : elle envisage la chirurgie esthétique
Philippe Etchebest : Ce changement physique insolite qui a fait (beaucoup) réagir les fans de Top Chef !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles