Publicité

Guerre en Ukraine: la Russie dit avoir repoussé des attaques de volontaires russes combattants pour Kiev

Des volontaires russes combattant pour l'Ukraine ont affirmé mardi avoir attaqué un village russe situé près de la frontière ukrainienne, une opération terrestre qui intervient après une attaque de drones sur de multiples régions de Russie.

"Nous avons traversé la frontière", a affirmé l'unité baptisée Légion Liberté de la Russie sur Telegram, affirmant plus tard avoir détruit un blindé dans le village Tiotkino de la région de Koursk. Le gouverneur russe de la région a confirmé l'attaque en cours et fait état d'un blessé léger, mais a nié toute "percée" des assaillants.

La Russie dit avoir "fait échouer" l'opération

La Russie a ensuite affirmé avoir repoussé dans la nuit et la matinée de multiples attaques depuis l'Ukraine contre des régions frontalières, assurant avoir empêché toute percée sur son territoire.

"Ce matin, les unités de les forces armées russes et du service des gardes-frontières du FSB ont fait échouer une tentative du régime de Kiev d'effectuer une percée sur le territoire de la Russie dans les régions de Belgorod et Koursk", a indiqué le ministère de la Défense.

Confronté depuis deux ans à l'invasion russe, Kiev attaque régulièrement des régions russes à l'aide de drones, mais les incursions menées en territoire russe sont très rares. Celle-ci intervient en outre à quelques jours de la présidentielle russe qui doit voir Vladimir Poutine triomphalement réélu en l'absence de toute opposition.

"Des combats acharnés"

Une unité, appelée le bataillon Sibir a de son côté déclaré sur Telegram: "comme promis, nous apportons la liberté et la justice sur notre terre russe". "Des combats acharnés se déroulent sur le territoire russe", a-t-elle ajouté.

Cette unité a en outre appelé les Russes "à ignorer l'élection" présidentielle des 15-16-17 mars. "On ne peut changer les choses pour le mieux que les armes à la main", a-t-elle indiqué, qualifiant le scrutin de fiction.

Le gouverneur confirme des "combats à l'arme à feu"

"Un groupe de sabotage et de renseignement a tenté de percer" vers le village de Tiotkino, "des combats à l'arme à feu ont eu lieu mais aucune percée n'est intervenue", a assuré le gouverneur russe de la région de Koursk. "En ce moment, des tirs sur le village de Tiotkino sont effectués du côté ukrainien", a néanmoins ajouté le responsable en fin de matinée.

Un porte-parole du renseignement militaire ukrainien a déclaré que les groupes de volontaires russes n'agissaient pas sous les ordres de Kiev. "Sur le territoire de la Fédération de Russie, ils agissent de manière absolument autonome, de leur propre chef", a déclaré Andriï Ioussov cité par des médias ukrainiens. Avant cette attaque, plusieurs régions de Russie ont été visés par des attaques de drones. Deux sites énergiques ont été touchés et ont pris feu.

Article original publié sur BFMTV.com