Publicité

Guerre en Ukraine: deux civils tués par une frappe russe dans le sud du pays

Moscou poursuit son offensive. Un bombardement russe a tué deux civils mercredi 20 mars 2024 près de Kherson, ville du sud de l'Ukraine où les frappes sont quasi-quotidiennes, a indiqué le gouverneur régional, des attaques nocturnes ayant aussi blessé plusieurs personnes dans le centre-est du pays.

L'armée russe a "attaqué plusieurs voitures de civils" près de Kherson, tuant "deux hommes", a indiqué le gouverneur Oleksandre Prokoudine sur Telegram.

Dans la région de Dnipropetrovsk, des frappes nocturnes ont fait six blessés, dont deux adolescents de 13 et 15 ans, a déclaré le gouverneur local Serguiï Lyssak sur Telegram, partageant des photos de maisons partiellement détruites.

Un homme de 27 ans a également été blessé par un tir d'artillerie dans la matinée à Nikopol, a ajouté le responsable. Cette ville est située au bord du Dniepr, fleuve qui sépare les forces russes et ukrainiennes dans la zone.

Des centaines de bombardements

Dans le nord-est de l'Ukraine, la région de Soumy, frontalière de la Russie, a elle été visée par 136 bombardements au cours des dernières 24 heures, a indiqué le ministère de l'Intérieur. Ces frappes ont tué un homme mardi et endommagé des bâtiments civils, selon la même source.

Dans cette zone, les frappes se sont fortement intensifiées ces dernières semaines, les forces de Moscou renforçant leur pression et la Russie luttant contre des incursions armées sur son sol de combattants, souvent depuis la région de Soumy.

L'armée russe dit repousser ces tentatives d'infiltration de groupes qui se présentent comme des Russes opposés à Vladimir Poutine.

Mardi soir, le président Volodymyr Zelensky a évoqué "l'agression et la terreur" infligée par Moscou à la région de Soumy. "L'armée russe essaie de réduire nos villages frontaliers à des cendres", a-t-il dit.

Article original publié sur BFMTV.com