Publicité

Guerre Israël - Hamas : près de l’hôpital al-Chifa, l’armée israélienne dit avoir retrouvé les corps de deux otages

Cette photo diffusée par l’armée israélienne le 15 novembre 2023 montre des soldats israéliens menant des opérations à l’intérieur de l’hôpital al-Chifa dans la ville de Gaza.
- / AFP Cette photo diffusée par l’armée israélienne le 15 novembre 2023 montre des soldats israéliens menant des opérations à l’intérieur de l’hôpital al-Chifa dans la ville de Gaza.

INTERNATIONAL - Deux corps extraits de Gaza en moins de 24 heures. L’armée israélienne a annoncé, ce vendredi 17 novembre au matin, avoir retrouvé aux abords de l’hôpital al-Chifa, cible de Tsahal depuis le début de la semaine, la dépouille de Noa Marciano, une militaire de 19 ans otage du Hamas. La veille dans la soirée, l’armée israélienne avait également dit avoir découvert, pratiquement au même endroit, le corps d’une autre otage, Yehudit Weiss, 65 ans.

« Le corps de la soldate Noa Marciano (...) a été extrait par les troupes de l’armée israélienne d’une structure adjacente à l’hôpital Chifa, dans la bande de Gaza, et a été transféré en territoire israélien », a précisé l’armée dans un communiqué.

Noa Marciano avait été enlevée le 7 octobre dans la base de Nahal Oz, près de la bande de Gaza, lors des massacres perpétrés par le Hamas dans le sud d’Israël. Lundi, le mouvement islamiste palestinien avait diffusé une photo de la jeune femme décédée, la présentant comme « tuée par un bombardement » israélien. Son décès avait été confirmé le lendemain par Israël.

L’hôpital al-Chifa fouillé de fond en comble par Tsahal

Quelques heures auparavant, l’armée avait annoncé la découverte, toujours près du plus grand hôpital de Gaza, du corps de Yehudit Weiss, 65 ans. Le porte-parole de l’armée, Daniel Hagari, a affirmé que cette otage a été « assassinée par les terroristes dans la bande de Gaza » après avoir été enlevée par le Hamas le 7 octobre dans le kibboutz de Beeri, située au sud d’Israël. Environ 240 otages, civils et militaires, ont été emmenés par le Hamas à Gaza ce même jour, selon l’armée.

Un communiqué du forum des familles des otages israéliens a indiqué que la victime se battait contre un cancer du sein depuis trois mois. Son mari a été tué le 7 octobre. Le couple avait cinq enfants qui ont tous survécu.

L’hôpital al-Chifa est présenté par Israël comme un centre stratégique et militaire du Hamas, ce que dément le mouvement islamiste qui a pris le pouvoir dans la bande de Gaza en 2007. Entrée dans l’établissement mercredi, l’armée israélienne dit le fouiller depuis dans le cadre d’une opération « ciblée » et « complexe », conduite « par étapes », alors que, selon l’ONU, environ 2 300 personnes - patients, soignants et déplacés, s’y trouvent encore.

À voir également sur Le HuffPost :

Guerre Israël-Hamas : À Gaza, le risque de famine est « immédiat », alerte l’ONU

Guerre Israël - Hamas : Tsahal affirme avoir pris le « contrôle opérationnel » du port de Gaza