Publicité

Guerre Israël-Hamas: Darmanin demande aux préfets de renforcer la protection de la communauté juive

Dans une note datée de vendredi, le ministre réclame notamment une "présence systématique des forces de sécurité intérieure aux abords des écoles lors des entrées et sorties des élèves".

Gérald Darmanin justifie sa demande par le "niveau élevé de la menace terroriste qui continue de peser sur notre pays" et par les "tensions au Proche-Orient qui ont connu une brutale augmentation ces derniers jours". Selon une note consultée samedi par BFMTV et dévoilée par l'AFP, le ministre de l'Intérieur a prié les préfets de renforcer les mesures de protection de la communauté juive, notamment autour des écoles et lieux de cultes.

"Je vous demande de bien vouloir procéder à un renforcement immédiat des mesures de sécurité concernant les sites de la communauté juive", "en particulier en ce qui concerne les écoles", peut-on lire dans ce télégramme daté du vendredi 1er mars.

Le ministre demande aux préfets qu'une "vigilance renforcée" soit assurée par les forces de l'ordre, en coordination avec les militaires de l'opération Sentinelle, "par une présence statique, visible et systématique aux heures d'arrivée et de départ des fidèles, lors des rassemblements et offices".

Une "attention particulière" aux manifestations

Il réclame aussi une "présence systématique des forces de sécurité intérieure aux abords des écoles lors des entrées et sorties des élèves". Il appelle également les préfets à mobiliser "les services de renseignement sur l'évaluation des menaces pour l'ordre public" et de porter une "attention particulière aux éventuelles manifestations à venir".

La demande du ministre de l'Intérieur est intervenue au lendemain d'une distribution d'aide humanitaire qui a tourné au drame après des tirs israéliens et une bousculade qui ont fait 115 morts, selon le mouvement islamiste palestinien Hamas.

La communauté internationale a réclamé une enquête et un cessez-le-feu immédiat dans la guerre déclenchée par l'attaque sanglante menée le 7 octobre dans le sud d'Israël par des commandos du Hamas infiltrés depuis Gaza. L'armée israélienne a cependant poursuivi ses frappes contre la bande de Gaza samedi. D'après le ministère de la Santé du Hamas, elles ont fait au moins 92 morts ces dernières vingt-quatre heures.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Le chef de l'Union africaine "condamne fermement le massacre des Palestiniens" en quête d'aide