Publicité

Griezmann, Mbappé, Giroud, Infantino... vague de soutien pour Maignan, victime de racisme en Italie

Le monde du football est au soutien de Mike Maignan. Victime d'insultes et de cris racistes samedi à Udine, le gardien français a quitté le terrain lors de la première période du match de Serie A entre l'Udinese et l'AC Milan. Si le portier a été suivi par ses coéquipiers, la rencontre a repris après cinq minutes d'interruption.

Les coéquipiers de Maignan au soutien

"Tu as tout notre soutien Mike Maignan. La FFF condamne avec la plus grande fermeté tout acte de racisme", a écrit la Fédération française de football sur le compte X (ex-Twitter) de l'équipe de France. "Tu es très loin d'être seul Mike Maignan. On est tous avec toi", avait lui rapidement écrit Kylian Mbappé, la superstar du Paris SG et capitaine des Bleus, également sur X. "Toujours les mêmes problèmes et toujours AUCUNE solution. Trop c'est trop !!!!!!!!!!!! NON AU RACISME", a-t-il insisté.

"On est tous avec toi mon frère", a partagé Presnel Kimpembe, formé au PSG sur la même période que Maignan. "On est ensemble Mike, NON au RACISME !!!!", a lui commenté Antoine Griezmann, vice-capitaine de l'équipe de France. "Tous ensemble dans ce combat", a lancé Aurélien Tchouaméni, autre coéquipier de sélection.

Titulaire pour la partie, Olivier Giroud s'est félicité sur Instagram de la victoire de l'AC Milan (3-2), qu'il dédie au gardien. "Une victoire pour l'âme et le coeur. Nous sommes Milan et nous sommes tous unis avec toi Mike Maignan", a dit le buteur là où Théo Hernandez a glissé quelques smileys pour afficher son soutien.

"Le meilleur gardien du monde: Mike Maignan est un homme extraordinaire", a estimé Yacine Adli, un autre coéquipier à l'AC Milan. Merci pour la passion que tu mets toujours. Tu es simplement un fuoriclasse, personne ne peut te toucher mon frère." De son côté, le gardien a indiqué initialement qu'il ne voulait plus jouer. "Je l'ai dit à tout le monde quand j'ai quitté le terrain, mais nous sommes une famille, je ne pouvais pas abandonner mes coéquipiers", a expliqué le principal intéressé.

Infantino propose un "forfait automatique" pour les clubs dont les fans commettent des actes racistes

"Voir un garçon aussi respectueux et aussi correct que Mike être traité comme ça, cela me déplaît particulièrement, ce n'est pas une chose qu'on devrait voir dans un match de foot", a déploré lui Stefano Pioli, l'entraîneur rossonero. Rival de l'AC Milan, l'Inter Milan a adressé aussi un message pour Maignan: "Nous sommes des frères du monde, contre toutes les formes de discrimination. À vos côtés."

Capitaine de l'équipe de France féminine, Wendie Renard est elle montée au créneau: "La famille du football est à tes côtés Mike. Quand est-ce que les grandes instances du football vont réagir?! Cela dure depuis trop longtemps", a déclaré la joueuse de l'OL "J’interpelle la FIFA, l’UEFA et toutes les fédérations à mettre en place de vraies sanctions. Le racisme n’a de place nulle part!"

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a lui aussi condamné les injures contre Mike Maignan et appelé à bannir de tous les stades les auteurs d'insultes racistes, ainsi qu'à instaurer une sanction "forfait automatique" pour les clubs dont les fans commettent ces méfaits, alors que des incidents similaires se sont produits en Angleterre samedi.

Article original publié sur RMC Sport