Grève des médecins généralistes : combien touchent-ils dans les autres pays européens ?

Manifestation du collectif
Manifestation du collectif "Médecins pour demain" à Paris le 5 janvier 2023 (Photo by Emmanuel DUNAND / AFP)

Les médecins généralistes réclament le passage de la consultation de 25 à 50 euros, et menacent de poursuivre leur mouvement de grève, entamé en décembre dernier.

Le passage de la consultation chez le médecin généraliste de 25 à 50 euros. C'est le principal motif de la grève d'une partie des médecins généralistes, qui ont manifesté à Paris jeudi 5 janvier.

À LIRE AUSSI >> Ce qu'on sait du mouvement de grève chez les médecins généralistes

Une hypothèse rejetée par le ministre de la Santé François Braun, qui n'a toutefois pas rejetée l'idée de relever le tarif de la consultation, à l'issue des négociations en cours.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Une des principales revendications des grévistes

Parmi les arguments des médecins grévistes, le coût de la consultation dans l'Hexagone qui serait parmi les moins élevées de nos voisins européens. Le collectif "Médecins pour demain", à l'origine du mouvement de grève réclame de "s’aligner sur le coût moyen des consultations en Europe".

Comme le constate un rapport du Sénat, qui propose notamment le passage à 30 euros de la consultation de base chez le généraliste, "la valeur de l’acte médical en France est l’une des plus faibles d’Europe".

27 euros en Belgique, 76 euros en Allemagne

Chez nos voisins européens, le prix d'une consultation sans dépassement d'honoraires est plus élevé. En Belgique, le montant de la séance est par exemple de 27,80 euros, il monte à 40 euros au Portugal et grimpe jusqu'à 76 euros en Allemagne par exemple.

À LIRE AUSSI >> Comment trouver un médecin généraliste sans rendez-vous ?

Mais la comparaison des situations en Europe en utilisant le prix de la consultation a ses limites, en raison des différents systèmes de soin selon le pays. En Espagne, la consultation est par exemple gratuite, tout comme en Grande-Bretagne si vous consultez dans le service public. A contrario, une consultation dans le privé outre-Manche peut coûter jusqu'à 200 euros.

Une rémunération complémentaire de près de 5 000 euros en moyenne

Autre élément rendant la comparaison biaisée en se basant uniquement sur le prix de la consultation, le mode de rémunération des médecins en France. Car au-delà des revenus générés par les consultations, les généralistes sont aussi rémunérés par l'Assurance maladie s'ils remplissent des objectifs fixés au préalable.

Cette rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) se calcule à base de points, obtenus notamment en faisant des actes de prévention, en vaccinant par exemple une part de leur patientèle âgée contre la grippe, ou selon le suivi des pathologies cardiaques des patients concernés. Une rémunération complémentaire qui atteint 4 891 euros par médecin en moyenne par an pour les médecins généralistes et les médecins à exercice particulier, selon Ameli.

3 fois le salaire moyen en France, 2,5 fois en Belgique

En revanche, la comparaison des revenus sur l'année des médecins généralistes libéraux permet une comparaison qui gomme les différences de système selon les pays. Selon le ministère de la Santé, ils gagnent 92 000 euros par an en France en moyenne. L'OCDE a dressé une comparaison des rémunérations des médecins par rapport au salaire moyen de plusieurs pays.

Rémunération des médecins par rapport au salaire moyen, 2019 (ou année la plus proche)

Rémunération des médecins par rapport au salaire moyen (OCDE)
Rémunération des médecins par rapport au salaire moyen (OCDE)

On apprend ainsi qu'un médecin généraliste gagne trois fois le salaire moyen en France, comme en Autriche, contre seulement 2,5 fois en Belgique par exemple. Seuls les médecins généralistes libéraux en Allemagne, et au Royaume-Uni gagnent davantage qu'en France en rapportant au salaire moyen respectivement 4,4 fois le salaire moyen et 3,3 fois.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "C’est simple et tous les médecins devraient le faire"