Publicité

Avec la grève du 19 janvier, comment gérer télétravail et garde d’enfants ?

Comment concilier télétravail et garde d’enfants ?
MoMo Productions / Getty Images Comment concilier télétravail et garde d’enfants ?

TÉLÉTRAVAIL - La grève de jeudi 19 janvier promet de placer à nouveau les parents face au dilemme du télétravail avec des enfants à la maison. Vous participez à une réunion d’équipe sur Zoom et voilà que votre enfant vient vous tirer par le bras pour jouer avec lui, mettant fin à tout semblant de décorum et d’attention.

Concentration et garde d’enfants ne font pas toujours bon ménage, surtout lorsque votre progéniture est encore jeune. Alors, comment concilier les deux ?

Face aux sollicitations, patience

Si vous avez un enfant en bas âge et que vous devez travailler depuis votre domicile : « bonne chance », répondront tous ceux qui ont déjà fait le test pendant les confinements successifs ou depuis que le télétravail a été banalisé dans de nombreuses entreprises. Si l’enfant concerné est encore un nourrisson, ses siestes vous permettront de travailler quelques heures. Mais dans l’ensemble, si vos enfants ont moins de trois ans, cela risque d’être difficile à gérer, selon la journaliste et autrice Béatrice Kammerer.

Dans un thread sur Twitter en mars 2020, elle racontait son expérience : « S’occuper d’enfants est une occupation à temps (quasi) plein. Si vos enfants ont moins de 3 ans (mini) , ne vous martyrisez pas : vous ne pourrez pas travailler. Les employeurs vont devoir l’entendre. (...) À partir de 3 ans, très progressivement, vous allez pouvoir grappiller une, deux, peut-être trois heures de travail par jour. Mais guère plus, sauf à attendre le soir et le retour de la conjointe/du conjoint pour bosser une partie de la nuit. »

Elle explique par ailleurs que l’enfant va solliciter énormément d’attention auprès du parent. S’il a un frère ou une sœur, il faudra sans doute gérer les conflits. Face aux sollicitations de votre tout(es) petit(es), il faudra obligatoirement opter pour des solutions.

Pour gérer les interruptions, la Harvard Business Review conseille dans un article d’employer un ton adapté avec vos enfants : « Même les très petits enfants peuvent entendre que papa ou maman travaille dur toute la semaine au bureau parce que cela lui plaît et cela permet de gagner de l’argent pour prendre soin de toute la famille. »

Dans cet article une mère explique à son enfant : « Le vendredi, je travaille toujours, mais de chez moi pour que je puisse t’emmener à l’école et que nous puissions faire des choses amusantes ensemble. »

Pour Béatrice Kammerer, la solution est claire, bien que déconseillée : les écrans. « Si vraiment vous devez travailler vous n’aurez pas le choix. Dessins animés, séries, jeux vidéo, applis, tout ce qui leur et vous plaira. Et ce ne sera pas grave », estime-t-elle.

Prendre du temps avec son enfant et fixer quelques limites

Déborah Laurent, également journaliste qui travaillait depuis 10 ans en freelance au moment des confiments, a trouvé une autre solution afin de réussir à écrire avec son jeune fils à ses côtés. Dans un article de 2020 partagé sur son Blog « Sea You Son », elle partage ses astuces : « On fait autant que possible en fonction des besoins de l’enfant. Si mon fils m’interrompt alors que je suis en train de travailler, j’essaie de lui faire comprendre que je suis occupée et que plus vite il me laisse me concentrer, plus vite je serai disponible pour lui. »

Mais cette technique ne fonctionne pas à tous les coups selon la jeune maman. Alors si son fils insiste, elle opte pour autre chose : « Je laisse tomber ce que j’étais en train de faire vingt minutes, le temps de répondre à son besoin immédiat. [...] Une fois qu’il a goûté à sa dose d’attention, il est plus facilement raisonnable. Je peux alors retourner à mes moutons… Jusqu’à la prochaine interruption. »

Déborah rappelle que le fameux dicton « fuis-moi, je te suis, suis-moi, je te fuis » fonctionne aussi avec les enfants : si vous déclinez les invitations de vos enfants pour passer du temps avec eux, il y a peu de chances que les choses s’arrêtent là. Vous risquez alors de moins perdre de temps en répondant tout de suite à son désir d’attention plutôt que si vous le repoussez.

Mais Teresa Douglas, co-auteure de « Secrets of the Remote Workforce », confie dans un article du New York Times que les parents doivent fixer quelques limites. « N’oubliez pas que vos enfants vous verront toujours comme un parent en premier », explique l’écrivaine. Elle qui travaille depuis chez elle depuis 2010 a décidé de placer un panneau « STOP, en réunion » à sa porte. Ainsi, ses enfants ne peuvent pas entrer si la porte est fermée. « Je leur ai quand même expliqué que si ma porte est fermée, ils peuvent frapper une fois et si je ne réponds pas, cela signifie que je suis en réunion », raconte-t-elle.

S’organiser en fonction de son enfant

Via le site Virtual Vocations, la journaliste Rachael Pasini donne plusieurs conseils pour les parents en télétravail. Selon elle, il est primordial d’accorder son emploi du temps avec celui des enfants : « Travailler pendant les heures normales de travail est presque impossible lorsqu’on télétravaille avec des enfants. Vous devrez peut-être vous réveiller deux heures plus tôt que vos enfants, sauter votre émission préférée ou restez éveillée deux heures supplémentaires après l’heure du coucher. »

Pour éviter une grande fatigue et dans le cas où c’est possible, Rachael Pasini conseille vivement d’opter pour une baby-sitter qui prendrait soin de votre enfant pendant que vous travaillez. « Si vous n’avez pas le budget à consacrer pour une nourrice à temps partiel, je vous conseille tout de même de chercher quelqu’un pour garder vos enfants quelques heures par jour. Travailler à temps plein tout en élevant des enfants n’est pas une tâche facile », rappelle la journaliste.

L’idéal selon elle serait d’avoir une personne de votre famille ou l’un de vos amis qui serait disponible, ce qui permettrait à votre enfant de passer ce moment avec une personne importante de votre vie.

Enfin, si une bonne communication avec vos enfants est primordiale, il ne faut aussi pas hésiter à parler des contraintes propres au télétravail à votre employeur et vos collègues. Votre rythme de travail ne peut pas être le même quand vous garder des enfants en même temps, et le signaler aux personnes avec lesquelles vous travaillez est une solution. L’assurance Hiscox, qui a écrit plusieurs articles pour conseiller les auto-entrepreneurs, indique sur leur blog : « Être honnête est bénéfique, les clients seront plus compréhensifs. »

Autre petit conseil qu’ils donnent : privilégiez les mails aux appels téléphoniques. Vous pourrez ainsi répondre pendant que vos enfants jouent.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi