« Glass Onion » fait bien référence à Elizabeth Holmes, confirme Edward Norton

GLASS ONION: A KNIVES OUT MYSTERY (2022) Edward Norton as Miles.  Cr: Courtesy NETFLIX
Courtesy of Netflix © 2022 GLASS ONION: A KNIVES OUT MYSTERY (2022) Edward Norton as Miles. Cr: Courtesy NETFLIX

CINÉMA - Les fans n’en finissent plus d’éplucher les nombreuses couches de Glass Onion : une histoire à couteaux tirés, et de repérer de nouvelles références cachées dans le film. Depuis la sortie du film de Rian Johnson le 23 décembre sur Netflix, les théories se multiplient sur les réseaux sociaux, et l’acteur Edward Norton vient d’en confirmer une…

Dans Glass Onion, il incarne Miles Bron, un magnat de la tech mégalomane et multimilliardaire. Ce dernier envoie des fusées dans l’espace comme Elon Musk, porte des cols roulés comme Steve Jobs et trahit son associé comme Mark Zuckerberg. Mais son personnage s’inspire aussi d’une autre figure de la Silicon Valley, désormais déchue : Elizabeth Holmes.

Fondée en 2003, sa start-up Theranos promettait de révolutionner les tests sanguins avec une machine qui ne prélevait qu’une goutte de sang sur le bout d’un doigt pour dépister de nombreuses maladies et multiplier les tests. Parfaitement sûre d’elle et de son produit, la jeune femme a réussi à lever plus de 700 millions de dollars au total et est devenue une figure du succès à l’américaine.

Un modèle condamné pour fraude

Mais une enquête du Wall Street Journal a révélé en 2015 que sa machine n’a jamais réellement fonctionné et qu’Elizabeth Holmes a sciemment menti à ses investisseurs. En novembre dernier, elle a été condamnée à plus de 11 ans de prison pour fraude, fait rare dans le monde de la tech.

Or sur une photo devenue célèbre, l’ancienne chef d’entreprise pose en col roulé et tient du bout des doigts une minuscule capsule de sang. Dans Glass Onion, un article montre Miles Bron dans une tenue et position similaire, avec entre les doigts une serviette griffonnée d’inscriptions — un bout de papier qui a toute son importance dans le scénario.

Le faux article est titré « La serviette à un milliard de dollars : comment Miles Bron a bâti un empire » et est publié dans Forbes, le même magazine dont Elizabeth Holmes a fait la couverture en 2015, avec le fameux cliché. Un détail qui n’a pas échappé à la vigilance d’utilisateurs de Twitter, ravis de souligner ce parallèle.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ma référence préférée dans Glass Onion

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Il y avait bien une référence à Elizabeth Holmes dans Glass Onion ? Je ne pense pas l’avoir rêvé, non @rianjohson ? Super film ! ! ! !

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Quand j’ai regardé Glass Onion, je n’ai pas tout de suite fait le lien entre le personnage de Miles Bron et Elon Musk. Je pensais qu’il était un mélange entre tous les gourous milliardaires de la Silicon Valley. Difficile de rater la photo en référence à Elizabeth Holmes.

Et mercredi 4 janvier, Edward Norton a confirmé cette intuition en expliquant sur Twitter qu’il s’agissait bien d’une référence à Elizabeth Holmes, publiant même la photo exacte qu’il a essayé de reproduire pour le film.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Bien repérée mais notre photo de référence était en réalité celle-ci :
😘 (il a fallu beaucoup d’essais pour obtenir ce strabisme bizarre tout en ayant l’air sérieux).

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi