Publicité

Gaza: l'UE veut un audit sur le fonctionnement de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens

L'Union européenne a réclamé ce lundi 29 janvier un audit sur le fonctionnement de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), après les accusations sur la possible implication de certains de ses employés dans l'attaque du 7 octobre en Israël.

"Nous leur demandons (à l'Unwra) d'accepter qu'un audit soit mené par des experts indépendants, choisis par la Commission européenne", a affirmé son porte-parole Éric Mamer.

Dix pays ont jusqu'ici suspendu tout financement futur à l'agence onusienne pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), après des accusations vendredi selon lesquelles des employés pourraient avoir été impliqués dans l'attaque sanglante du Hamas sur le sol israélien le 7 octobre.

Une agence pointée du doigt par Israël

L'Agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) est déstabilisée par une polémique liée à l'attaque du 7 octobre. Israël a en effet accusé vendredi plusieurs employés de l'Unrwa d'avoir participé à l'attaque du Hamas sur la sol israélien.

L'Unrwa a réagi aux accusations israéliennes en renvoyant les personnes mises en cause et en promettant une enquête approfondie et, si cette participation était prouvée, des poursuites judiciaires.

Mais dans la foulée, les États-Unis annoncent vendredi l'arrêt temporaire de toute contribution financière future à l'Unrwa, suivis par le Canada, l'Australie, l'Italie, le Royaume-Uni, la Finlande, les Pays-Bas, l'Allemagne, le Japon et l'Autriche.

Critiquée de longue date par Israël, l'agence est un acteur essentiel pour des millions de Palestiniens depuis sa mise en place en 1949. Elle a pour mandat de fournir une assistance humanitaire et une protection aux réfugiés palestiniens enregistrés dans sa zone d'opérations.

Article original publié sur BFMTV.com