Le géant de la tech Yandex veut quitter la Russie

Photo SHAMIL ZHUMATOV/REUTERS

Le géant de la technologie Yandex se prépare à “couper les ponts avec la Russie”, annonce le New York Times. La société mère du “Google russe”, dont le siège est aux Pays-Bas, “transférerait ses nouvelles technologies les plus prometteuses” hors de Russie et “vendrait ses activités établies dans le pays, notamment son populaire moteur de recherche et navigateur Internet et ses applications de livraison de repas et de réservation de taxis”, détaille le quotidien américain, qui cite deux sources proches du dossier.

Le moteur de recherche Yandex a été créé à Moscou en 1997, mais son siège se trouve à Amsterdam, et l’entreprise a des filiales en Europe et aux États-Unis. Ce plan “souligne les répercussions écrasantes des sanctions occidentales sur le secteur de la tech russe”, constate le quotidien américain.

La guerre en Ukraine pèse trop lourd sur le développement des activités les plus à la pointe du groupe, “comme les voitures autonomes, l’apprentissage automatique et les services de cloud”. Yandex, “sous le contrôle de nouveaux propriétaires”, continuerait à fonctionner en Russie.

Mais cette restructuration doit être soumise “à l’approbation du Kremlin”, note le New York Times, et “trouver des acheteurs, très probablement en Russie”. Selon le Financial Times, “le géant de l’Internet a officieusement fait appel à Alexeï Koudrine”, un proche de Vladimir Poutine, “pour obtenir l’accord de principe du président russe”.

La fin des ambitions mondiales de Yandex

C’est le seul moyen pour que “la plus grande réussite technologique de Russie” échappe aux “conséquences désastreuses de la guerre de Poutine en Ukraine, qui a poussé plusieurs milliers d’employés de Yandex à fuir le pays”, estime le quotidien économique britannique. Cependant, ce plan démontre que Yandex n’a plus pour ambition “de devenir un géant mondial de l’Internet”.

Alexeï Koudrine, ancien ministre des Finances de Vladimir Poutine, a rencontré le président russe “lors d’une réunion qui s’est tenue tard dans la nuit” du jeudi 24 au vendredi 25 novembre, affirme Reuters. Selon l’agence de presse, le haut responsable devrait “quitter son poste à la tête de la Cour des comptes de Russie” pour rejoindre Yandex.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :