Un fossile de castor vieux de 30 millions d'années redessine l'histoire de ces animaux

Dominique Delfino / Biosphoto / Biosphoto via AFP

Particulièrement petit, Microtheriomys articulaquaticus aurait délaissé le milieu terrestre, qu'affectionnaient ses ancêtres, pour l'eau.

Le nord de l'Amérique est riche en fossiles de rongeurs qui foulaient le sol de notre planète il y a plusieurs millions d'années. Le chercheur Jonathan Calède de l'Université d'Etat de l'Ohio (Etats-Unis) s'est intéressé à l'un d'entre eux qui constitue une pierre angulaire de l'évolution des castors. Dans une étude publiée le 5 août 2022 dans , il décrit le plus vieux rongeur semi-aquatique d'Amérique du Nord qui est aussi le plus vieux castor amphibie connu au monde.

Un castor de moins d'un kilo

Des restes de ce castor aujourd'hui éteint, ont été mis au jour dans le Montana, un état situé dans le nord-ouest des Etats-Unis. "J’ai découvert certaines des dents de cet animal lors de mon travail de terrain mais les os importants pour la détermination de la locomotion de celui-ci furent découverts dans les années 60 par un autre scientifique, Donald Rasmussen, raconte à Sciences et Avenir Jonathan Calède. Et depuis, les os étaient conservés au musée de l’Université du Montana, à Missoula".

Il s'agissait d'un petit castor de seulement 700 grammes ! Un poids plume en comparaison du castor d'Europe (20 kilos) et du castor du Canada (de 11 kg à 32 kg). Autre différence notable : le rongeur éteint ne possédait pas la queue typique, en forme de palette, des animaux modernes. "Il avait plutôt une queue ronde comme un rat musqué", compare le chercheur. Il partageait cependant une particularité avec les castors d'aujourd'hui : l’hypsodontie. La croissance de leurs dents est prolongée durant une grande partie de leur vie.

Un os qui traduit une vie entre eau et terre

Ce rongeur a été baptisé Microtheriomys articulaquaticus, d'après les mots latins pour articulation (articulus) et aquatique (aquaticus). Et pour cause : l'analyse de l'un des os de sa cheville, de seulement 10 mm de longueur, démontre qu'il s'agit du plus vieux castor semi-aquatique connu à ce jour dans le monde. Car c'est en comparant l'os de l'espèce nouvellement décrite avec celui de 343 autres rongeurs que le c[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi