Que fête-t-on le jour de Thanksgiving ?

Pixabay

En 1621, les Pères pèlerins venus d’Angleterre débarquent du Mayflower. Leur premier hiver sur le sol américain, particulièrement rigoureux, décime la moitié d’entre eux. Au printemps, les Indiens leur viennent en aide, leur offrent de la nourriture et leur apprennent à pêcher, chasser, et cultiver les plantes locales, dont le maïs. Pour les remercier, les pionniers les invitent à partager leur repas où figure la dinde sauvage, inconnue des colons, et célèbrent par leur prière les bontés – l’Action de grâce – de Dieu.

En 1863, Abraham Lincoln l’instaure jour national puis, en 1939, Franklin Delano Roosevelt le fixe au quatrième jeudi de novembre. Fête familiale où la dinde, arrosée de sauce à a canneberge (cranberry), trône sur la table, elle donne lieu à des parades dans les grandes villes, et génère un important trafic routier et aérien aux États-Unis.

Plusieurs objets symbolisent cet événement de reconnaissance et de partages. Lors du Thanksgiving, ces symboles se succèdent :

Comme nous l’avons mentionné précédemment, avant notre ère, lors du Thanksgiving, les participants remerciaient Dieu de leur avoir exprimé sa générosité en les épargnant pendant cet hiver qui avait décimé une bonne partie de la population des Pèlerins. Toutefois, le Thanksgiving à notre ère est considéré comme une fête laïque et familiale.

Les pays qui célèbrent le Thanksgiving sont Le Canada, Les États-Unis, Le Liberia et certaines Îles dans les Caraïbes. Si à l’origine, cette fête n’était célébrée que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quelle est la signification des numéros de maillot au football ?
Pour Noël, profitez de 6 mois offerts sur l'abonnement à Ça m'intéresse !
Qui est le meilleur joueur de football de tous les temps ?
Qui a inventé le « Black Friday » ?
Océan Indien : pourquoi l'Île de La Réunion se nomme-t-elle La Réunion ?