Fête de la musique 2022: Notre sélection sans sortir (sous les orages)

"L'Entretien" d'Ugo Bienvenu et Félix de Givry est disponible sur MUBI. (Photo: Capture d'écran YouTube Opéra national de Paris)

MUSIQUE - L’épisode caniculaire est derrière nous. Ouf? Pas vraiment. Depuis ce lundi 20 juin, la pluie a fait son retour en France. Et ce mardi 21 juin, date de la Fête de la musique, ne va pas être très différent: Météo-France a placé 25 départements en vigilance orange.

Alors même que les Franciliens vont pouvoir sortir dans les rues danser et écouter de la musique sans parapluie, il risque de grêler à Vichy en fin de journée. Lyon, Bourges, Belfort, Toulouse ou encore Biarritz sont menacées par des orages.

En Gironde et en Charente, la fête de la musique sera interdite après 22h00 en extérieur, ont annoncé les préfectures. La fête a été entièrement annulée à Saint-Médard-en-Jalles, près de Bordeaux, et à Oloron-Saint-Marie, dans le Béarn. En Dordogne et Haute-Vienne, les autorités demandent “de ne pas sous-estimer la météo” et recommandent “la plus grande vigilance” durant les festivités, sans les interdire.

L’envie de rester bien au sec à la maison vous guette? Le HuffPost a sélectionné pour vous sept programmes musicaux à regarder à la télé ou sur les plateformes de streaming pour fêter la musique sans se tremper, les voici.

  • Le concert de France 2

Dadju, Nolwenn Leroy, Kungs, mais aussi Zaz et Bigflo et Oli... Ce mardi 21 juin, et comme chaque année, France 2 diffuse en direct le grand concert organisé par France Télévisions en présence d’un parterre d’artistes français. La soirée est animée par Garou et Laury Thillemann et doit se tenir devant 15.000 spectateurs à Montpellier.

Alors même que Carole Delga, présidente de la région Occitanie, assure que le rassemblement sera à la hauteur des 40 ans de la Fête de la musique, les téléspectateurs, eux, pourront le vérifier à partir de 21h10 sur la chaîne du service public.

  • Nouvelle école (Netflix)

C’est le télé-crochet dont tout le monde parle. Et pour cause, c’est la première fois, en France, qu’une compétition musicale est dédiée au rap. Inspirée du format américain Rythm and Flow de Netflix ou du format sud-coréen Show me the money, elle met en scène trois stars du milieu (SCH, Shay et Niska) dans le rôle des jurés.

Freestyles en équipe, battles, des invités de renom, comme JUL, Youssoupha ou L’Algérino, et 100.000 euros à la clé... Sept épisodes sont pour l’instant disponibles, celui de la grande finale sera mis en ligne ce jeudi 23 juin.

  • Jennifer Lopez: Halftime (Netflix)

“Toute ma vie, je me suis battue pour être entendue, vue, prise au sérieux.” Ces mots, ce sont ceux de Jennifer Lopez dans un documentaire qui lui a été dédié et mis en ligne sur Netflix, à la mi-juin. Il suit un moment précis de sa carrière: son concert de la mi-temps lors de la finale du Super Bowl 2020.

À 52 ans, Jennifer Lopez n’est plus seulement une danseuse hors paire, une interprète de chansons d’amour ou une femme d’affaires. Elle a désormais l’intention de défendre ses idées politiques sur scène, quitte à monter au créneau contre la NFL pour les imposer. Le documentaire n’élude rien de tout ça.

  • Soprano: à la vie, à la mort (Disney+)

Après Orelsan, au tour de Soprano d’avoir sa propre série documentaire. De son enfance à Marseille à la genèse de son groupe Psy 4 de la Rime, en passant par sa réussite en solo: les six épisodes offrent un nouvel éclairage sur la carrière de l’interprète de Dingue et la relation qu’il entretient avec ses trois meilleurs amis, Mateo, Djamali et Mej.

Images d’archives, interviews inédites... Elles sont à retrouver sur la plateforme Disney+ depuis la mi-juin.

  • Dans l’antichambre des Beatles (Arte.tv)

L’histoire des quatre garçons dans le vent, on la connaît. Celle de Freda Kelly, leur secrétaire, un peu moins. Le film de Ryan White vient combler un manque et raconte le récit de l’une des plus grandes admiratrices du groupe, cette inconnue qui a œuvré toute sa vie dans l’ombre à la supervision du fan-club aux 70.000 membres et à rendre compte de l’actualité des Fab Four.

La principale intéressée livre, ici, ses souvenirs et sa version de l’histoire dans un témoignage unique. Il est disponible gratuitement sur le site d’Arte depuis le 14 juin.

  • On-Gaku: Notre rock! (OCS)

Sorti en 2019, le film d’animation du réalisateur japonais Kenji Iwaisawa raconte l’histoire de trois jeunes lycéens, trois garçons qui font la loi dans leur bahut. Un beau jour, l’un d’entre eux découvre la musique et décide d’entraîner ses deux compères dans cette découverte. Le problème: ils ne savent pas jouer d’un instrument. Ça ne va pas les arrêter. Ils sont décidés à percer.

Adaptation d’un manga sur la jeunesse et son énergie, le long-métrage “célèbre la force viscérale du rock, avec un zeste de folie et beaucoup d’humour”, selon Télérama. Il est à voir en famille sur OCS depuis ce mois de juin.

  • L’entretien (MUBI)

Qui pourra bien entretenir nos beaux édifices quand tous les êtres humains auront disparu? Dans un court-métrage délicat de neuf minutes, les réalisateurs Ugo Bienvenu et Félix de Givry imaginent des robots programmés pour accomplir cette mission.

Leur film L’entretien suit l’un d’eux à l’Opéra de Paris qui, à chaque fois qu’il termine sa journée, préfère s’installer dans les fauteuils abandonnés de la salle de spectacle pour regarder en boucle l’hologramme d’une des anciennes danseuses répéter sur scène. Un mélange de passé et de futur à visionner sur MUBI (ou gratuitement sur la page YouTube de l’Opéra national de Paris).

À voir également sur Le HuffPost: Les images de la Fête de la musique 2021, sous tension avec la police

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles