« Extraordinary Attorney Woo » sur Netflix, une série coréenne sur la route du succès de « Squid Game » ?

This undated handout image obtained on September 1, 2022 from Netflix in Seoul shows South Korean actress Park Eun-bin playing a role of the high-functioning autistic lawyer Woo Young-woo in K-drama
HANDOUT / AFP This undated handout image obtained on September 1, 2022 from Netflix in Seoul shows South Korean actress Park Eun-bin playing a role of the high-functioning autistic lawyer Woo Young-woo in K-drama "Extraordinary Attorney Woo". - A chart-topping Netflix K-drama about a high-functioning autistic lawyer is prompting soul-searching in South Korea, where people on the spectrum say they feel "erased". (Photo by Handout / Netflix / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / NETFLIX" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS == NO ARCHIVE TO GO WITH AFP STORY SKorea-culture-disabled-television-entertainment, FOCUS by Claire LEE /

HANDOUT / AFP

« Extraordinary Attorney Woo » : l’actrice sud-coréenne Park Eun-bin jouant le rôle de l’avocat autiste de haut niveau Woo Young-woo

NETFLIX - La vibe coréenne ne s’arrête plus. Sur les traces du phénomène Squid Game, on peut désormais compter sur Extraordinary Attorney Woo, qui met en scène une avocate autiste au quotient intellectuel élevé.

Pour faire simple, les 16 épisodes suivent le parcours de Woo Young-woo, dont le trouble neurologique l’aide à élaborer des solutions brillantes à des casse-tête juridiques, mais la plonge souvent dans des situations d’isolement social.

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Réalisé par Yoo In Sik, Extraordinary Attorney Woo connaît un grand succès en Corée, mais aussi à l’international par le biais de Netflix, qui en détient les droits de diffusion. Elle est très vite devenue la série non anglophone la plus regardée de la plateforme de streaming.

Au fur et à mesure des semaines et des épisodes mis en ligne, l’audience n’a cessé d’augmenter, atteignant, en septième semaine, 77,43 millions d’heures de visionnage. Face à cet engouement mondial, Netflix a reconduit ses droits de diffusion pour une deuxième saison. Mais les fans devront attendre jusqu’en 2024.

Une histoire surréaliste pour certains, car la série a déclenché un débat de fond sur l’autisme en Corée du Sud. Certaines familles comptant des personnes autistes qualifient la série de pure « fantaisie » et considèrent que son personnage n’est pas crédible.

L’actrice principale Park Eun-bin, 29 ans, qui a pour sa part recueilli des critiques élogieuses, rapporte avoir d’abord douté à accepter le rôle, consciente de l’influence que pourrait avoir la série sur la perception des personnes autistes. « J’ai senti que j’avais une responsabilité morale en tant qu’actrice », affirme-t-elle à l’AFP.

« Je savais (que la série) allait inévitablement avoir une influence sur les personnes autistes et leurs familles », explique-t-elle, ajoutant qu’elle se demandait si elle était capable d’incarner ce personnage complexe.

Une recette qui fonctionne

Même les membres de l’influent groupe de K-pop BTS sont fans de la série, au point d’avoir publié une vidéo du salut caractéristique entre Woo Young-woo et sa meilleure amie qui a fait le tour des réseaux sociaux.

Mais avant tout Extraordinary Attorney Woodes traite de thèmes et de problèmes à prendre très au sérieux. La série permet de comprendre les difficultés et les préjugés vécus par les personnes atteintes d’autisme sans leçon de morale. Une recette qui fonctionne.

Extraordinary Attorney Woodes, n’est d’ailleurs pas la première série à traiter du handicap. Atypical ou The Good Docto sur Netflix, As We See It sur Prime Video et un autre drama coréen It’s Okay to Not Be Okay également sur Netflix. Pour ne citer qu’eux.

À voir également sur Le HuffPost : « La Casa de Papel » : Netflix imagine la réunion des deux Corée dans son remake

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi