Publicité

Expulsé vers la Tunisie, l'imam Mahjoubi assure qu'il va "tout faire pour revenir en France"

"Je vais tout faire pour revenir en France", assure ce vendredi 23 février sur BFMTV l'imam Mahjoub Majoubi, expulsé vers la Tunisie jeudi soir.

"Les miens sont de l'autre côté de la Méditerranée", déclare-t-il, évoquant ses enfants "mineurs" dont un "atteint d'un cancer".

"J'ai confiance en la justice de ce pays. Une enquête a été ouverte contre moi, on va être auditionné", a-t-il ajouté. "Je ne demande qu'à être entendu, je veux faire valoir mes droits".

Le religieux, visé par une enquête pour apologie du terrorisme, a de nouveau nié avoir tenu des propos anti-France durant ses prêches. "En aucun cas, je n'ai formulé de propos contre le drapeau français", a-t-il insisté, évoquant un "lapsus" quand il a utilisé l'expression "ces drapeaux tricolores qui nous gangrènent".

Darmanin se réjouit de l'expulsion d'un imam "radical"

Dans l'arrêté d'expulsion signé par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et que BFMTV a pu consulter, il est notamment reproché à l'imam d'avoir tenu des propos polémiques dans ses prêches du 2, 9 et 16 février 2024 au sein de la mosquée Ettaouba de Bagnols-sur-Cèze (Gard).

Des prêches qui ont "véhiculé une conception littérale, rétrograde, intolérante et violente de l'islam, de nature à encourager des comportements contraires aux valeurs de la République, la discrimination à l'égard des femmes, le repli identitaire, les tensions avec la communauté juive et la radicalisation jihadiste".

Sur X, Gérald Darmanin, s'est réjoui jeudi soir de l'expulsion d'un imam jugé "radical". L'avocat de Mahjoub Majoubi a annoncé un "recours" pour "suspendre" la décision.

Article original publié sur BFMTV.com